11:04 - August 25, 2018
Code de l'info: 3467111
48 ans après l’incendie criminel de la mosquée d’Al Aqsa en 1969, les habitants de la ville de Qods, gardent vivant dans leur cœur, ce douloureux souvenir. 

Cet incendie criminel perpétré par Denis Michael Rohan, un extrémiste israélien australien, deux ans après l’occupation de la partie-est de Jérusalem, avait profondément endommagé la mosquée et les travaux de restauration ont duré plusieurs années. 

La chaire apportée d’Alep en 1187, qui était une chaire commandée par le sultan Noor-o-din Zangi, à l’occasion de la libération de la mosquée al Aqsa, avait été totalement détruite. Lors de l’incendie, les forces israéliennes avaient fermé l’eau et les musulmans furent obligés de combattre le feu avec leurs habits. 

Golda Meir, Premier ministre d'Israël à cette époque, avait déclaré que cette nuit là, elle avait craint la fin d’Israël mais qu’au réveil, elle avait vu que les Arabes étaient profondément endormis ! 

A ce sujet, Kamal al Khatib, vice président du mouvement islamique pour la libération des territoires occupés en 1948, a déclaré que les travaux souterrains du régime sioniste sous la mosquée d’al Aqsa, et les attaques journalières des juifs extrémistes soutenus par les forces de sécurité israéliennes, étaient plus dangereux que cet incendie. 

جنایتی که کرامت امت را هدف قرار داد

«Benyamin Netanyahou avait installé des portiques électroniques aux entrées de la mosquée qu’il a été obligé de retirer sous la pression des habitants de Qods. Cet incendie a mis le feu au cœur des musulmans qui doivent lutter jusqu’à la libération complète. La défense de ce site sacré appartient à tous les musulmans », a-t-il dit. 

Najeh Bakirat, directeur des dons et de l’héritage d’Al Aqsa, dans une interview avec le site d’information « Palestine en ligne », a déclaré que le régime sioniste visait la mosquée mais aussi toute la ville de Qods dans les domaines politiques, sociaux, culturels, d’enseignement et de sécurité. 

جنایتی که کرامت امت را هدف قرار داد

« Les occupants sionistes, a-t-il souligné, cherchent à effacer l’identité culturelle, arabe et islamique, de cette ville et de ses habitants, et beaucoup de terrains ont été confisqués pour la construction de colonies sionistes. Les occupants n’ont laissé que deux hôpitaux à Qods qui plient sous le poids des impôts et ont affaibli le souk traditionnel arabe qui ne résiste pas aux centres commerciaux sionistes.»

« Les sionistes encouragent l’immigration dans la ville de Qods d’où sont expulsés les Palestiniens qui malgré tout, essayent de résister. Pour sauver la mosquée d’Al Aqsa, il faut que les Palestiniens s’unissent avec force, dans la même lutte contre les occupants », a-t-il dit.   
3740264 

Prénom:
Email:
* Commentaire: