15:09 - September 09, 2018
Code de l'info: 3467255
Le Leader de la Révolution islamique s’est déplacé, ce dimanche 9 septembre, à l’Académie militaire de l’Imam Khomeiny à Noshahr au nord d’Iran pour participer aux cérémonies de remise des diplômes des étudiants des universités.

Lors de cette cérémonie, plusieurs commandants de la marine iranienne ont été promus et le Leader a décoré l'ancien commandant en chef de la marine iranienne, le général Habibollah Sayyari de médaille Fath, la plus haute distinction des forces armées iraniennes pour "avoir favorisé l'accès des eaux internationales aux forces navales iraniennes". Le moment fort de la cérémonie a été le contact par vidéo-conférence établi entre le port iranien de Noshahr et le golfe d'Aden où est déployée la 56ème flotte iranienne. Le capitaine à bord, le vice-amiral, Nasser Razaqi, a présenté un rapport détaillé de la mission de sa flotte dans les eaux libres du golfe d'Aden où elle contribue à sécuriser le trafic maritime. " Vous saurez sécuriser entièrement les mers qui entourent l'Iran, a affirmé pour sa part le Leader de la RI.

Les commandos de la marine iranienne se sont également livrés à des exercices militaires en présence du Leader de la Révolution islamique, l’Ayatollah Seyyed Ali Khamenei qui a rendu hommage à la nation et aux forces armées iraniennes en ces termes : " L'État et la nation iraniens ont bien prouvé qu'il est possible de mettre au pas les grandes puissances, à condition de ne pas avoir peur d'elles et d'être pleinement conscient de ses propres capacités et surtout de s'appuyer sur elles".

Plus loin dans ses propos, l’Ayatollah Khamenei a évoqué la quête de la justice qui anime de nombreuses nations du monde, nations qui ne trouvent aucun moyen pour extérioriser la haine qu’elles nourrissent envers les impérialistes. « C’est dans un tel monde que l’Iran tient tête aux puissances tyranniques sans crainte ni peur et c’est cette même attitude qui nourrit autant de haine et d’aversion à son encontre.

Le Leader de la Révolution islamique a fait allusion ensuite à l’insécurité et l’instabilité qui frappent plusieurs régions du monde dont l’Asie centrale pour dénoncer une Amérique qui « voit ses intérêts à travers des guerres domestiques, des violences terroristes et des conflits régionaux », une Amérique qui « se fait hélas aider par certains pays de notre région ». «Tous les efforts des Américains et du régime sioniste consistent à enrayer l’ascension d’une puissance musulmane telle que l’Iran, car le message si éminemment humain de l’Islam, celui de la défense des opprimés et des déshérités, ne devrait, aux yeux des puissances, se renforcer ni se transformer en une mode de gouvernance. Mais à la grande surprise de nombreux analystes, l’Iran a bien défié cette façon d’agir et cette pensée hégémonique, et il a acculé les puissances dans leurs derniers retranchements puisque sa nation n’a pas eu peur et s’est appuyé sur ses propres forces ».

Pour le Leader de la Révolution islamique, la Syrie, l’Irak et le Liban sont des pays qui incarnent à eux seuls le cuisant échec des politiques américaines dans la région : « C’est cela la promesse de Dieu qui affirme qu’Il vous aidera si vous Lui venez en aide ».

À la fin de son discours, l’Ayatollah Khamenei a appelé les forces armées du pays à multiplier les innovations, à se tenir constamment prêtes tant sur le champ de bataille que sur le plans, technique, scientifique, infrastructurel.

presstv

Prénom:
Email:
* Commentaire: