10:28 - September 11, 2018
Code de l'info: 3467277
Les musulmans pakistanais de Quetta, malgré les attaques contre les villes chiites ces dernières années, se préparent actuellement aux cérémonies du mois de Muharram. 

Le groupe des jeunes partisans des Ahl-ul-Bayt (as) de Quetta, a annoncé ses programmes qui ont commencé la veille du premier jour du mois de Muharram. 

Des programmes spéciaux pour les jeunes et les étudiants, sont prévus l’après midi, dans les mosquées et les centres chiites, au salon « Bismillah » où l’Hodjat-ol-islam Moussa Hosseini fera des discours, à la mosquée « Vali Asr » chaque soir à 21 heures, et au centre islamique « Ali ben Abi Taleb (as).

Les chiites pakistanais ont coutume pendant les 10 premiers jours du mois de Muharram, de porter des vêtements de deuil, d’éteindre leur lumière et de dormir par terre.

Les familles des Seyed (descendants du prophète (as)) ne font pas la cuisine pendant ce mois, les hommes ne se rasent pas et les femmes ne se maquillent pas ni ne portent de nouveaux vêtements et des bijoux.

Ces cérémonies des chiites qui représentent 20% de la population, malgré une protection spéciale des forces de sécurité, ont été la cible de nombreux attentats de la part des Talibans et des groupes terroristes Lashkar-e-Jhangvi.  

Dans différentes villes, les cérémonies, les discours et les allers et venues des religieux chiites sont contrôlés avant l’arrivée de ce mois.

Les cortèges doivent avoir une autorisation spéciale et suivre des parcours précis, mais malgré cela, en 2016, un autobus a été attaqué à Quetta, et quatre femmes ont été tuées et de nombreux passagers blessés.

D’autres attaques dans les régions de Sindh et du Balûchistân en 2015, ont fait 36 tués et des centaines de blessés, en majorité des femmes et des enfants et à cette époque dans la presse internationale, on avait parlé de « l’Ashura sanglant » de Quetta.

3745234  

Prénom:
Email:
* Commentaire: