9:26 - April 16, 2019
Code de l'info: 3469219
« J’ai commencé à mémoriser le Coran, parce que j’étais un imam», a déclaré le mémorisateur omanais.
Mohammad ben Darvish ben Jamil, mémorisateur coranique et représentant d’Oman aux 36èmes compétitions coraniques internationales de Téhéran, dans un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique, a déclaré qu’il avait commencé à mémoriser le Coran en 2011, auprès d’un maître bahreïni. 
 
« J’ai participé, a-t-il ajouté, à beaucoup de compétitions nationales et à une compétition internationale à Moscou, et j’ai été présenté par le Centre des dons et des affaires islamiques d’Oman, à la 36ème compétition coranique internationale de Téhéran. »
 
Darvish ben Jamil a souligné : « Ces compétitions sont arbitrées de façon très précise et très juste car les arbitres ne voient ni ne connaissent celui qui est en train de lire, ils ignorent même de quel pays il est.»
 
« A Oman, il y a beaucoup de centres coraniques mais l’enseignement se fait en majorité dans les mosquées. Beaucoup de lecteurs d’Oman ont aussi appris le Coran à partir des réseaux sociaux. Il faut aussi faire très attention à l’éducation morale des lecteurs coraniques qui doivent être des exemples », a-t-il dit. 
Prénom:
Email:
* Commentaire: