9:15 - April 17, 2019
Code de l'info: 3469229
Seyed Hamid Reza Tayebi, directeur du Djihad universitaire, dans un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique, a déclaré que les compétitions coraniques permettaient de connaître et de récompenser les gens qui travaillent dans ce domaine. 
Le directeur du Djihad universitaire a indiqué : « Le problème est que nous ne faisons pas assez attention aux règles religieuses. Nous devons travailler dans ce sens et l’association coranique universitaire doit repérer les problèmes qui existent dans la société pour les régler en fonction des enseignements religieux qui sont en nombre suffisant. »
 
Il a dit : « Dans le domaine de l’augmentation de la production, nous devons encourager les gens à investir et combattre la corruption qui nuit beaucoup à la production. Il faut pour cela, activer les études interdisciplinaires dans les universités, et collaborer avec les centres culturels. La vision scientifique et stratégique qui existe au sein du Djihad universitaire, est très importante et doit permettre à cet organisme d’activer les centres de recherches interdisciplinaires. »
 
Seyed Hamid Reza Tayebi a souligné : « Il faut recourir aux avis des spécialistes religieux pour régler les problèmes qui existent dans la société. Le chômage des jeunes vient de notre négligence vis-à-vis des enseignements de l’islam et il existe de grandes sommes qui peuvent être investies dans la production et régler les problèmes économiques. »
 
« Le Djihad universitaire a des moyens efficaces et les motivations nécessaires dans le domaine de l’information et de la recherche. Une coopération entre les centres de recherche en sciences humaines et sociales, et nos centres de recherches interdisciplinaires, pourrait avoir d’excellents résultats », a-t-il dit.  
Prénom:
Email:
* Commentaire: