9:48 - April 18, 2019
Code de l'info: 3469240
De plus en plus de Palestiniens sont arrêtés en Arabie saoudite, a-t-on appris d’un opposant saoudien.
Saeed ben Nasser al-Ghamedi, professeur d’université et détracteur du gouvernement saoudien qui n’habite pas en Arabie saoudite, a fait part de l’augmentation du nombre d’arrestations des Palestiniens résidant en Arabie saoudite.
 
« Un grand nombre de Palestiniens qui habitent en Arabie saoudite ont été arrêtés. Leurs comptes bancaires ont été bloqués et leurs avoirs confisqués. Un certain nombre d’entre eux sont interdits de quitter l’Arabie saoudite », a écrit al-Ghamedi sur son compte Twitter.
 
Selon lui, la vague d’arrestations a même touché les citoyens saoudiens qui ont pris la charge de ces Palestiniens ou qui travaillent dans les sociétés palestiniennes. Les personnes arrêtées sont accusées de soutenir la Résistance palestinienne, Qods, Gaza et le Hamas.
 
في #المملكة حملة اعتقالات جديدة وواسعة لأعداد من الفلسطينيين.
ومنع سفر آخرين منهم،وتجميد حساباتهم ومصادرة مؤسساتهم.
التهمة:
التعاطف مع المقاومة في #فلسطين واهتمامهم بـ #القدس و #غزة وتأييد #حماس
والاعتقالات تطال مواطنين كان الفلسطينيون على كفالتهم أو يعملون في مؤسساتهم.
 
— سعيد بن ناصر الغامدي (@SAEED_NASSER) April 16, 2019
Le site d’informations Arabi 21 a rapporté que le service de sécurité saoudien avait arrêté, début mars, une cinquantaine de personnes pour des raisons de « sécurité ». Six Palestiniens et trois Jordaniens figurent parmi les personnes arrêtées. Ni la Jordanie ni la Palestine n’ont pas jusqu’ici réagi à l’arrestation de leurs ressortissants.
 
Les cas d’arrestations de Palestiniens se multiplient alors que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a récemment déclaré « avoir reçu de nombreux messages de félicitations » de la part des États arabes après sa victoire aux élections parlementaires.
 
Dans la foulée, le quotidien américain The Washington Post a fait part du dévoilement du Deal du siècle au début du printemps. Ce plan vise à faire disparaître la cause de la Palestine et de Qods, avec la complicité des pays arabes qui se trouvent sur la même longueur d’onde que les États-Unis.
presstv
Prénom:
Email:
* Commentaire: