8:53 - May 24, 2019
Code de l'info: 3469569
Une cérémonie de remise de prix aux lauréats du concours ramadanesque de déclamation et de mémorisation du Saint Coran, a eu lieu mardi soir à Dakhla, en marge de la première édition du ''Festival Dakhla du Madih''. 
Ce concours s'insère dans le cadre d'une série d'activités culturelles, religieuses et éducatives, organisées par le Conseil de la Région de Dakhla-Oued Eddahab durant le mois sacré du Ramadan, en coordination avec les Conseils locaux des Ouléma d'Oued Eddahab et d'Aousserd et de la délégation régionale des Habous et des affaires islamiques. 
 
Cette initiative se propose d'inciter et d'encourager les générations montantes à mémoriser le Saint Coran, et à maitriser ses sciences, ainsi que de prendre connaissance et découvrir la singularité et la richesse de la ''Sira'' (biographie) et de la conduite exemplaire du prophète Sidna Mohamed (PSL). 
 
Dans la catégorie ''mémorisation et déclamation du Saint Coran'', le premier prix est revenu à l'étudiant Idriss El Baradii, suivi d'Abdessamad El Kenana qui s'est adjugé la seconde place, alors que le troisième prix est revenu à Yahia El Jouhari. 
 
Quant au quatrième prix, il a été décroché par Wiam Ait Oubaha, et le cinquième remporté par Hamza Lahred. 
 
Dans la catégorie ''Assira Anabaouiya'' (biographie du prophète), la première place est revenue à l'étudiante Hiba Hamimou, suivi de Touffa Bouden en deuxième position, Khadija El Kadiri (3è prix), Abdelhay Barakallah (4è), et Mohamed Laabidi (5è). 
 
En ce qui concerne la catégorie ''Mat'n Ibn Achir'', Mohamed Amine Hiblati a décroché le premier prix, suivi de Janat Lamrik en seconde position, Dounia El Kasstali (3è prix), Malak El Kassimi (4è prix) et Iyad Lamrik (5è prix). 
 
Ce concours organisé, dans une ambiance de piété et de recueillement, à la mosquée ''Al Bayaa'', a connu la participation de 190 candidats (petits et jeunes), dont des élèves d'écoles coraniques, et ce en présence de nombre d'imams, de morchidines et d'érudits de la ville et de la région. 
 
Par la suite, l'assistance a été conviée à suivre une série de séances du Madih et du Samâa, ainsi que de la musique andalouse authentique, offerte en toute beauté, par le groupe ''Al-Ikhwa souiris'', et le groupe ''Chabab Al Andalous''.
 
L'artiste mauritanien Mohamed Salem Ouled El Medah et sa troupe ont, par la suite, gratifié le public présent d'un florilège de chansons religieuses et d'invocations d'Allah exécutées en arabe et dans la langue hassanie. 
 
Le public venu en masse prendre part à ces soirées organisées dans le cadre de la première édition du Festival Dakhla du Madih (17 au 23 mai), a eu également la chance de suivre des séances du Madih et du Samâa, animées dans une ambiance de communion, de spiritualité et de partage, par des troupes artistiques locales et en provenance de la Mauritanie. 
lematin.ma
Prénom:
Email:
* Commentaire: