9:13 - May 25, 2019
Code de l'info: 3469575
En ce mois béni de ramadan, la mosquée historique Koutoubia bat les records d’affluence, accueillant chaque soir, des milliers de fidèles en quête de piété et de recueillement venus accomplir la prière d’Al’ichaâ et les veillées religieuses (tarawihs).
Cet édifice religieux, situé à proximité de la mythique Place Jemaâ Fna, représente un joyau de l’architecture arabo-islamique et une composante essentielle du riche patrimoine religieux et civilisationnel de la ville millénaire aux côtés de plusieurs autres mosquées historiques de la ville, dont la mosquée Moulay Yazid au quartier El Kasbah, la mosquée Mouassine, Ibn youssef et Bab Doukkala, bâties à l’intérieur de l’ancien rempart entourant la Médina.
 
La mosquée Koutoubia accueille chaque jour du mois du ramadan, près de 25.000 fidèles, des gens de tout âge, des vieux, des jeunes, des femmes et des enfants issus des différents quartiers qui arrivent des dizaines de minutes à l’avance pour prendre les meilleures places derrière l’imam.
 
Image associée
Certains d’entre eux n’hésitent pas à rompre le jeûne sur place, question de se placer aux premiers rangs derrière l’imam durant la prière d’Al’ichaâ et les veillées religieuses.
 
Cette célèbre mosquée accueille environ 65.000 à 80.000 fidèles pendant les 10 derniers jours du ramadan et la nuit sacrée (la nuit du destin).
 
L’engouement pour la mosquée Koutoubia en ce mois sacré est dicté par des facteurs relatifs à la fois à la portée historique de cet édifice religieux et à l’imam, Wadie Chakir, qui officie encore cette année en ce mythique lieu de culte. Cet imam, qui a une réelle capacité d’émouvoir les fidèles, est connu pour sa maîtrise des règles de la psalmodie, sa voix mélodieuse et sa lecture magistrale du Saint-Coran.
 
Ce climat de piété et de recueillement à la mosquée Koutoubia ne passent pas inaperçus des touristes de la cité ocre, qui suivent de près l’accomplissement des veillées religieuses et prennent des photos qui mémoriseront à jamais ces scènes spirituelles qui traduisent la cohésion des musulmans à travers le monde.
 
L’annonce des étrangers de leur conversion à l’Islam et leur proclamation de la chahada (profession de foi) derrière le même imam est l’un des moments phares qui marque ces veillées religieuses, traduisant l’influence qu’exerce sur les étrangers l’Islam de modération et de juste milieu pratiqué par les Marocains. La mosquée a enregistré en 2018 quelque 17 cas d’annonces des étrangers de leur conversion à l’Islam devant l’imam Wadie Chakir.
 
La mosquée Koutoubia, ou mosquée des libraires, fut débutée sous la dynastie des Almoravides en 1120, mais fut profondément remaniée à partir de 1162 sous le calife Almohade Abu Yusuf Yaqub al-Mansur, et devint l’un des édifices les plus caractéristiques de ce style. Son nom vient du fait qu’elle se situait dans le souk des marchands de manuscrits.
 
La mosquée, dotée d’un minaret richement décoré, est devenue un symbole de la cité ocre. Son minaret, équipé d’un système mécanique, a été construit par des célèbres ébénistes de la ville de Cordoue au début du 12ème siècle à la demande du sultan almoravide Youssef Ibn Tachfine.
 
D’une superficie totale de 5.300 m2, le bâtiment a été restauré dans l’esprit du monument original en 1990 par le ministère de la Culture.
linitiative.ca
Prénom:
Email:
* Commentaire: