10:53 - June 24, 2019
Code de l'info: 3469854
Le Mouvement de résistance islamique de Palestine (HAMAS) rejette l'accord dit "du siècle " des États-Unis et affirme que les Palestiniens ne vendront jamais leurs droits.
Les États-Unis prévoient de créer un " fonds mondial " d'investissements de 50 milliards de dollars dans les territoires palestiniens occupés au cours de la prochaine décennie, a annoncé samedi la Maison-Blanche. Le cerveau derrière ce plan est Jared Kushner (gendre et conseiller du président américain Donald Trump) qui, les 25 et 26 juin prochains, tentera de le promouvoir lors d'une conférence à Baréin. Le fonds en question fait partie de ce qu'on appelle "l'accord du siècle".
 
"Les commentaires de Jared Kushner et ses plans économiques montrent que les Américains essaient de mettre en œuvre l'accord du siècle en faisant de la cause palestinienne un problème humain et économique ", a déclaré Abdul Latif Al-Qanu, un porte-parole du HAMAS.
 
Dans des déclarations faites le même samedi, Al-Qanu a souligné que la nation palestinienne résistera au prétendu " accord du siècle ", promu par l'administration Trump, pour résoudre le conflit israélo-palestinien.
 
La Palestine poursuivra sa lutte pour vaincre la "conspiration du siècle", a-t-il dit, avant de souligner que les Palestiniens ne vendront jamais leurs droits ou leurs sites sacrés pour de l'argent.
 
Le plan américain pro-israélien a été rejeté par divers pays du monde, ainsi que par les autorités palestiniennes, qui l'appellent la " gifle du siècle ", pour être une initiative lancée par un pays qui n'est plus qualifié pour agir comme médiateur dans le conflit israélo-palestinien.
 
Diverses sources ont révélé que le plan nie le droit au retour des réfugiés palestiniens expulsés après la création du régime israélien, limite l'accès des musulmans palestiniens à la mosquée Al-Aqsa et accorde à Israël la majeure partie de la zone C fertile de la Cisjordanie.
palestinaliberation
Prénom:
Email:
* Commentaire: