11:08 - June 26, 2019
Code de l'info: 3469880
Le cheikh Mohammad Hassan Khojaste, membre du Conseil central des chiites du Bahreïn, a déclaré que l'objectif de Manama dans l’organisation du sommet sur l’accord du siècle, et des pressions de l’Arabie saoudite pour organiser cette conférence au Bahreïn, était d'obtenir le soutien politique des Etats-Unis et de certains pays européens.
Lors d’un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique, il a indiqué : « La Palestine est une priorité pour le monde islamique mais aujourd'hui, nous voyons certains gouvernements arabes trahir la question de la Palestine et de Qods. Le Bahreïn n'a aucune autorité et ne fait qu’exécuter les ordres des États-Unis et des pays mercenaires comme les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite. »
 
Le cheikh Mohammad Hassan Khojaste a souligné : « Lorsque nous examinons l’histoire de Bahreïn, nous constatons que chaque fois que le peuple a lancé une révolution ou un mouvement, le gouvernement et les étrangers sont intervenus pour réprimer les militants. Lors de la révolte du peuple en 1994, certains pays étrangers sont intervenus dans les affaires intérieures du Bahreïn. Des représentants du Bahreïn et israéliens se sont rencontrés à cette époque et ces rencontres secrètes ont repris en 2011, lors de la révolution du 14 février. »
 
« Le régime bahreïni cherche l'approbation et le soutien politique des États-Unis, d'Israël et du Royaume-Uni, et des groupes et des responsables israéliens ont été vus dans la capitale et les marchés. Si cette réunion avait de quelconques avantages pour la Palestine, les groupes palestiniens seraient les principaux participants, mais nous voyons qu'ils ont tous boycotté cette conférence dont les incitations économiques ne sont qu'un prétexte pour vendre les terres palestiniennes et priver les déplacés de leur droit au retour. Même le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qui a souvent soutenu les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite, a boycotté la conférence» , a-t-il ajouté. 
 
« À mon avis, le gouvernement saoudien ne pourra pas faire pression sur l'Autorité palestinienne car le déni des droits des Palestiniens dans cette conférence, est tout à fait clair et évident. Certains gouvernements arabes ne font que défendre les intérêts d'Israël et des États-Unis, et trahissent Qods et les Palestiniens, mais les nations islamiques et arabes se distancent de leurs gouvernements et se sont opposées à l’organisation de cette conférence. Tant que le peuple palestinien et le monde musulman seront en éveil, la conférence n’aura aucun résultat dans les territoires palestiniens et avortera. La Conférence économique de Manama n’exprime que les points de vue du régime bahreïni car le peuple bahreïni a toujours défendu le peuple palestinien et la ville de Qods », a-t-il déclaré.
Prénom:
Email:
* Commentaire: