9:18 - July 10, 2019
Code de l'info: 3469994
La Turquie vient d’éditer 5000 corans en N’ko et en a fait don à la Guinée, au Mali et à la Côte d’Ivoire.
La ligue guinéenne des chercheurs et écrivains arabophones en collaboration avec l’ambassade de Turquie en Guinée, a procédé ce lundi 08 juillet au partage du lot guinéen à la mosquée Kaba de Kissosso, commune de Matoto, dans la banlieue sud-est de Conakry à 17h00.
 
Près d’un millier de personnes ont reçu un exemplaire dudit coran.
 
Pr Imrana Kaba, maître de la cérémonie a expliqué : « sur les 5000 corans N’ko, le Mali et la Guinée ont eu 2000 exemplaires, chacun, tandis que 1000 exemplaires ont été accordés à la Côte d’Ivoire. Les lots de l’intérieur de la Guinée sont déjà distribués », a-t-il précisé.
 
Pour l’histoire, il faut retenir que le Saint coran fut traduit intégralement en n’ko par le Savant Solomana Kanté (1922-1987), inventeur de l’Alphabet N’ko, auteur de 183 ouvrages encyclopédiques dont 38 livres de théologie musulmane.
 
La traduction du Coran N’ko a été certifiée par 12 spécialistes du coran désignés par le royaume saoudien et publiée pour la première fois en 50.000 exemplaires à Medine en 1999 puis rééditée en 2007 à 200.000 exemplaires par le royaume saoudien. Toutes ces publications ont été gracieusement distribués dans 9 pays de l’Afrique de l’ouest où l’écriture n’ko est utilisée. Les stocks étant épuisés depuis lors, cette troisième édition en Turquie viendra combler la soif de la maîtrise de cet ouvrage saint par la communauté musulmane initiée au N’ko.
 
La performance du système de transcription de l’écriture N’ko est souvent mise à profit par les religieux pour véhiculer leur message. Ainsi, la bible avait été intégralement traduite et transcrite en N’ko par les évangélistes canadiens en 1997.
mosaiqueguinee
Prénom:
Email:
* Commentaire: