10:35 - July 10, 2019
Code de l'info: 3470000
Le Conseil central des musulmans d'Allemagne a décerné le Prix international « Marwah Sherbini » à deux citoyens allemands et néo-zélandais qui ont perdu leur famille lors d'attaques racistes contre des musulmans ces dernières années, mais en réponse à ces attaques, ont défendu la paix dans leur communauté.
Pour la première fois, à l'occasion du dixième anniversaire du meurtre de Marwah Sherbini, le Conseil central des musulmans d'Allemagne remettra le Prix international « Marwah Sherbini » à l’Allemand Mouloudeh Gandj, et au Néo-zélandais Farid Ahmed de Nouvelle-Zélande, lors de deux cérémonies séparées à la fin de cette année.
 
Le 29 mai 1993, quatre jeunes Allemands ont mis le feu à une résidence d’immigrés turcs dans la ville de Solingen. Dans cet incendie, deux filles, un petit fils et deux neveux de Mouloudeh Gandj qui avait cinquante ans à l’époque, ont été tués. Après la tragédie, de nombreux Turcs sont descendus dans les rues et certains d'entre eux ont attaqué la police, incendié des voitures et brisé les vitres des magasins mais Mouloudeh Gandj les a appelés au calme.
 
Iman Mazik, président du Conseil central des musulmans, au sujet de son choix pour le prix « Marwah Sherbini » a déclaré :  "Sa réaction à l'islamophobie et à la haine envers les musulmans a été très précieuse. Mouloudeh Gandj est un ambassadeur de la paix et un symbole de courage civique ".
 
Farid Ahmad a perdu son épouse, lors de l’attentat terroriste du 15 mars dernier contre deux mosquées en Nouvelle Zélande. Farid Ahmad a déclaré qu’il pardonnait le meurtrier et ne voulait pas qu’on enlève la vie à quelqu'un.
 
Mazik a également mentionné le nom de Marwah Sherbini, courageuse défenseuse du droit à la liberté de religion, dont l’assassinat avait été un avertissement à la communauté allemande et avait montré à tous que l'islamophobie et l'hostilité envers les musulmans se développaient dans le pays. 
 
Marwah Sherbini, Égyptienne vivant en Allemagne et enceinte de trois mois, avait été insultée et maltraitée à cause de son voile dans un parc de la ville de Dresde, et devant le tribunal chargé de s'occuper de cette affaire, avait été tuée par son ancien agresseur, par 18 coups de couteau.
 
Le Conseil central des musulmans et d'autres associations islamiques allemandes ont désigné le 1 juin, jour contre le racisme anti musulman.
Prénom:
Email:
* Commentaire: