7:43 - July 11, 2019
Code de l'info: 3470004
Un religieux bahreïni a souligné que malgré le fait que Manama ait organisé un atelier sur le prétendu «Deal du siècle», tous les Bahreïnis sont unis contre le complot américano-israélien.

Seyed Murtaza al-Sindi, membre influent du Mouvement islamique d'opposition Al-Wafa, a déclaré que cette réunion avait lieu à Manama, le régime Al Khalifa estimant avoir besoin du soutien des Etats-Unis et d'Israël pour étouffer le soulèvement populaire dans son pays.

Il a ajouté que si les responsables bahreïnis bénéficiaient du soutien de la population, ils ne recourraient pas aux Etats-Unis et à Israël pour sauver leur régime.

Bahreïn a accueilli cet atelier les 25 et 26 juin pour encourager ce qu’il appelle des investissements en Cisjordanie et dans la bande de Gaza dans le cadre du plan du président américain Donald Trump pour la Palestine.

Al-Sindi a déclaré que certains pays arabes du Golfe Persique, notamment l'Arabie saoudite, qui recherchent des relations avec Israël, ont fait de Bahreïn une victime et l'ont forcé à devenir un précurseur dans la normalisation de leurs relations avec le régime sioniste.

Il a souligné que tous les Bahreïnis, y compris les chiites, les sunnites, les opposants et les partisans du régime au pouvoir, ont une position commune sur la question de la Palestine, la considérant comme la question centrale du monde musulman.

"C'est pourquoi le peuple bahreïni s'est opposé au deal du siècle et à l'atelier de Manama", a-t-il noté.

Le clerc a en outre déploré la participation de quelques pays arabes à l'atelier et a exprimé l'espoir que tous les États arabes adopteraient une position unifiée contre les complots conçus pour nuire à la cause de la Palestine.

Le Deal du siècle a été présenté par le gendre du président américain Donald Trump, Jared Kushner.

Il a été rejeté par les Palestiniens, qui affirment que les politiques de la Maison Blanche ont été manifestement biaisées en faveur d’Israël.

Les Palestiniens ont coupé tout contact avec l'administration Trump depuis que le président américain a reconnu al-Quds (Jérusalem) comme capitale d'Israël en décembre 2017.

غصب سرزمین؛ وجه تشابه آل‌خلیفه و رژیم صهیونیستی

 

غصب سرزمین؛ وجه تشابه آل‌خلیفه و رژیم صهیونیستی

3824022

Prénom:
Email:
* Commentaire: