8:08 - July 17, 2019
Code de l'info: 3470060
Le candidat au poste de Premier ministre britannique, Boris Johnson, dans un article en 2007 et dans son nouveau livre "The Dream of Rome" (publié en 2006), avait écrit que l'islam empêchait les progrès dans de nombreuses régions du monde et que "l'ignorance des musulmans" était la cause de tous les conflits.
Tell MAMA qui enregistre et mesure les incidents antimusulmans au Royaume-Uni, a déclaré que les déclarations de Johnson montraient qu’il n’avait pas une compréhension juste de l’islam.
 
Le Conseil des musulmans anglais a également annoncé que de nombreux Britanniques voulaient savoir si le candidat au poste de Premier ministre croyait toujours que l'islam était un obstacle au progrès et à la liberté.
 
"Nous croyons que l'islam a joué un rôle important dans le progrès et la prospérité des sociétés, à la fois dans le monde musulman et dans le monde occidental", a déclaré ce Conseil dans un communiqué.
 
Mohammed Amin, ancien chef du groupe musulman du parti conservateur, a déclaré que l'analyse de Johnson encourageait la haine envers les musulmans.
 
Dans son article sur l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, Johnson avait qualifié ce pays de "très faible" dans le domaine des droits de l'homme, et déclaré que l'une des raisons du report de l’adhésion de la Turquie à l'Union européenne était d'aider les partis progressistes de Turquie.
 
Johnson a affirmé que son grand-père, Ali Kamal, était un politicien musulman et qu’il espérait ne pas être accusé d'islamophobie.
Prénom:
Email:
* Commentaire: