9:58 - July 28, 2019
Code de l'info: 3470161
Le cheikh Ghazi Hanina, érudit sunnite du Liban, soulignant que le Hezbollah faisait partie intégrante de la société libanaise, a déclaré : "Le gouvernement argentin en qualifiant de « terroriste » le Hezbollah libanais, cherche la satisfaction du régime sioniste et de la Maison Blanche.
Le gouvernement argentin qui entretient des relations étroites avec les États-Unis et le régime sioniste, le 18 juillet 2019, lors de la visite du secrétaire d'État américain à Buenos Aires, a déclaré que le Hezbollah libanais était une organisation terroriste et a bloqué les avoirs éventuels de ce groupe. 
 
Cette action coïncidait avec le 25ème anniversaire de l’explosion à l’Association juive de Buenos Aires le 18 juillet 1994, qui avait fait 85 morts et 150 blessés.
 
Selon des experts, inscrire le nom du Hezbollah libanais sur la liste des groupes terroristes sert à apaiser les cercles sionistes et est un repli face aux exigences américaines. Cette décision du gouvernement argentin a été saluée par le département d'État américain et le ministère des Affaires étrangères sioniste.
کسب رضایت کاخ سفید؛ انگیزه آرژانتین در تروریستی خواندن حزب‌الله
Dans un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique (Iqna), le cheikh Ghazi Hanina, religieux réputé de Saïda, membre du Front libanais pour l'action islamique et chef du mouvement "Al-Nehzat", a présenté les motivations du gouvernement argentin. »
 
Il a indiqué : « Il est clair que les Etats-Unis tentent d'élargir leur sphère d'influence dans les pays d'Amérique latine, et de se rallier les gouvernements sud-américains comme cela a été le cas pendant plus de 100 ans, bien que certains pays du continent s’opposent à la tyrannie des États-Unis, comme Hugo Chavez au Venezuela et après lui, Nicholas Maduro.  »
 
Le cheikh Ghazi Hanina a ajouté : « La défaite de l'ennemi sioniste lors de la guerre des 33 jours de 2006 contre le Hezbollah libanais, la défaite du bastion sioniste et le soutien aux groupes de résistance dans la région, sont les raisons qui ont poussé les sionistes à demander au gouvernement argentin de présenter le Hezbollah comme un groupe terroriste. Le gouvernement libanais a condamné cette décision de l’Argentine et insisté sur le fait que le Hezbollah faisait partie intégrante de la communauté libanaise et avait des représentants au parlement, et des ministères au gouvernement.  »
کسب رضایت کاخ سفید؛ انگیزه آرژانتین در تروریستی خواندن حزب‌الله
« Le gouvernement libanais, a-t-il souligné, considère le Hezbollah qui défend les droits du peuple, les frontières terrestres, aériennes et maritimes, comme un honneur pour le pays. Le Hezbollah est un défenseur du peuple libanais et sa résistance à l’ennemi sioniste complète les positions officielles du gouvernement et du peuple libanais. Lorsque le gouvernement américain, avec l'aide du régime sioniste et de l'Arabie saoudite, n'a pas réussi à vaincre les forces de résistance au Liban, en Palestine, en Syrie, en Irak et au Yémen, il a créé des groupes terroristes radicaux comme l'EIIL et Jabhat al-Nusra qui ternissent l’image de l'islam et opèrent en Syrie, en Irak, en Egypte, en Libye, en Algérie, au Maroc et dans d'autres pays arabes et islamiques.  »
 
L’érudit sunnite du Liban a dit : « Le Hezbollah libanais a alors lancé un plan de lutte contre le terrorisme takfiri, en collaboration avec les forces de sécurité du pays, les services de renseignements de l'armée libanaise et la Direction générale de la sécurité nationale affiliée au ministère libanais de l'Intérieur, avec les gouvernements syrien et irakien, et les forces de mobilisation populaire (Hizd al-Sha'b), et a pu vaincre les terroristes au Liban, en Syrie et en Irak. Le plan saoudien-sioniste de l’Arabie saoudite au Liban, en Syrie et en Irak, a donc échoué.  »
 
« Nous pouvons dire que grâce à Allah, le Tout-Puissant, et au sang des martyrs de la résistance, nous avons réussi à vaincre le projet Takfiri de l'EIIL et le front d’al-Nosra. Bien sûr, il existe des groupes parmi le peuple argentin et d'autres pays d'Amérique latine qui sont opposés à la tyrannie des États-Unis et à leur domination, même si les gouvernements de ces pays sont les mercenaires du gouvernement américain. Le peuple argentin n'est pas d'accord avec les décisions de son gouvernement et n'est pas satisfait de sa dépendance à la Maison-Blanche et de sa soumission aux ordres de Trump », a-t-il déclaré.
کسب رضایت کاخ سفید؛ انگیزه آرژانتین در تروریستی خواندن حزب‌الله
Prénom:
Email:
* Commentaire: