Certaines femmes yézidies ont pu, après des années de génocide par Daesh, rentrer à Sanjar dans le gouvernorat de Ninive en Irak. Le groupe takfiriste terroriste de Daesh prenait les filles yézidies en esclave.