8:45 - August 18, 2019
Code de l'info: 3470347
À son retour d’Inde, le cheikh Ibrahim Zakzaky a été arrêté à l’aéroport international de Nnamdi Azikiwe dans la ville d’Abuja. Il a été rapidement replacé en détention par les forces de sécurité nigérianes.
Selon Al-Lualua TV, à son retour d’Inde, le fondateur et secrétaire général du Mouvement islamique du Nigéria (MIN) a été interpellé par la police secrète à l’aéroport international de Nnamdi Azikiwe dans la ville d’Abuja. Lui et ceux qui l’accompagnaient ont ensuite été arrêtés par la police.
 
Le bureau du dirigeant du Mouvement islamique du Nigéria a confirmé la nouvelle, ajoutant que le cheikh Zakzaki avait été appréhendé avec son épouse et ses compagnons à l’aéroport et emmené dans un centre de détention dans l’État de Kaduna, où ils étaient déjà emprisonnés auparavant.
 
Le cheikh Zakzaky et son épouse sont allés en Inde la semaine dernière pour y recevoir des soins médicaux. En effet, les autorités nigérianes ont finalement relâché le leader du MIN après quatre années détention. Le cheikh et son épouse souffrent de blessures physiques et de maladies depuis quatre ans.
 
Le leader du MIN est parti le 12 août à New Delhi pour s’y faire soigner.
 
Le jeudi dernier, le cheikh Zakzaky a déclaré dans un message vidéo que le gouvernement nigérian avait donné de fausses informations sur son état de santé à la partie indienne et que cela avait empêché que les médecins indiens le soignent correctement. Il a ajouté que pour cette raison, il préférait être transféré dans un autre pays pour s’y faire soigner.
 
Il est rapporté que les autorités de l’hôpital de Medanta ont au départ accepté la présence des médecins personnels du couple Zakzaky avant d’y faire obstacle. Il est très probable que le cheikh sera transféré dans un pays musulman pour s’y faire soigner.
presstv
Prénom:
Email:
* Commentaire: