9:47 - September 05, 2019
Code de l'info: 3470514
La diffusion de la céramique islamique de Tunisie en Méditerranée, tel est le thème du colloque international organisé dans le cadre de la première édition des Journées de la céramique d’art de Carthage (31 août-8 sept 2019).
Se poursuivant jusqu’au jeudi 5 septembre, à la Salle Sophie El Golli à la Cité de la culture, le colloque a pour objectif d’aborder la céramique par le biais de la science en mettant la lumière sur son apport dans les recherches archéologiques et historiques, a souligné le directeur du Centre national de céramique d’art Sidi Kacem Jelizi, Mohamed Hachicha en annonçant que les travaux du colloque seront publiés dans un ouvrage collectif d’art.
 
De son côté, le chercheur et modérateur de la séance Adnan Louhichi a indiqué que le colloque autour de la diffusion de la céramique islamique de Tunisie en Méditerranée mettra la lumière sur le mode de vie et les spécificités des circuits commerciaux des pays du bassin méditerranéen, à travers la céramique tunisienne.
 
Dans une approche comparative entre la céramique d’Ifriqiya entre le 7ème et 9ème siècle, et le vaisselier du Delta égyptien, les chercheurs Chokri Touihri et Julie Marchand ont exposé les caractéristiques de l’économie dans le bassin méditerranée en se basant sur de la céramique décorative et de la vaisselle culinaire.
 
A travers l’analyse archéologique de marmites et d’amphores byzantines trouvées dans des maisons égyptiennes, les travaux des deux chercheurs ont donné un aperçu sur certaines caractéristiques du mode culinaire de la population de l’époque.
 
Pour la doctorante en histoire de l’art Amira Hamlaoui, la céramique fatimide est un moyen d’étudier l’évolution du vêtement masculin mettant l’accent sur l’influence de la culture égyptienne copte dans les habits tunisiens à l’époque fatimide. A travers des coupes ornées trouvées à Sfax et Mahdia, Hamlaoui a montré dans son exposition l’évolution esthétique et ornementale des habits des chevaliers de l’époque.
 
Un essai de classement typo-chronologique des lampes islamiques du haut moyen âge en Ifriqiya, la diffusion de la céramique de l’Ifriqiya à al- Andalus et la poterie berbère ont été au programme de cette première journée d’étude.
 
Les relations commerciales entre l’Italie, le Maroc et Ifriqiya à travers la céramique tunisienne sont au menu de la deuxième journée d’étude. La journée du jeudi 5 septembre portera aussi sur le commerce des carreaux de céramique de Qallaline en Egypte et au Maroc, en plus d’une communication autour de l’apport de l’art islamique dans la poterie de Djerba.
webmanagercenter
Prénom:
Email:
* Commentaire: