1:03 - September 11, 2019
Code de l'info: 3470557
Ce samedi une assemblée mixte de musulmans a été dirigée, dans une mosquée parisienne, par deux femmes « imames ». C’est une première pour le culte musulman en France.
D’abord car l’assemblée de fidèles est mixte et car ce sont deux femmes qui la guide. Eva Janadin l’une de ces deux femmes, toutes deux converties à l’islam, a estimé lors de son discours d’ouverture que cette prière consolide l’égalité homme-femme en islam :
 
Ce moment est important pour l’islam de France, notamment parce que cette prière permet de garantir l’égalité homme-femme dans le culte musulman
 
Ce « moment » n’est en réalité qu’une aberration. Mixité, imamat féminin, non obligation pour les femmes de porter le voile dans l’enceinte de la mosquée ainsi que pendant la prière... Autant d’erreur, d’incompréhension, voire de transgression de l’Islam.
 
En effet certaines femmes sont voilées et d’autres non à l’instar des deux « imames » dont l’accoutrement est peu commun. L’une est vêtue d’une longue jupe et l’autre d’un jean. Sans commentaire.
 
Selon elles, cette pratique inédite correspondrait à leur vision d’un islam « progressiste » et « éclairé ». Les deux femmes estiment qu’il est temps d’appliquer un islam qui vit « dans le temps présent », et qui puisse octroyer aux fidèles, hommes et femmes confondus « un besoin vital d’émancipation et de libération ».
L’une des deux imames, Anne-Sophie Monsinay, s’est d’ailleurs félicitée d’avoir pu réaliser ces objectifs :
 
 
Aujourd’hui avec cette première prière, cela se concrétise
 
Enfin, avec ce nouveau modèle, elles se veulent être un rempart à l’islamisme et le conservatisme :
 
 
Il est possible de faire germer un modèle alternatif pour contrer l’islamisme et le conservatisme
 
Ces deux femmes sont visiblement dans un égarement manifeste. Plusieurs savants dont Cheikh Al Fawzan l’explique très simplement :
 
 
Tout ceci est un mensonge et une volonté d’égarer les gens, je ne connais personne qui ait autorisé qu’une femme dirige la prière des hommes, mais que la femme dirige d’autres femmes, cela est permis.
 
Il est rapporté dans la sunna que Umm Waraqa a dirigé cette prière chez elle, sous l’ordre du prophète صلى الله عليه وسلم.
 
Mais il n’est pas rapporté que la femme dirige les hommes, mais au contraire elle doit se tenir derrière, même si elle est seule, même si l’imam est seul, elle doit rester derrière.
 
Donc si elle ne peut se mettre dans le rang, comment pourrait-elle être devant les rangs ?
 
Tout ceci n’est que mensonge.
 
Alnas
Prénom:
Email:
* Commentaire: