10:11 - September 11, 2019
Code de l'info: 3470559
Dans le village de Maadhi, dans l’Etat indien du Bihar, des hindous ont pris la responsabilité de s’occuper d’une mosquée bicentenaire et d’y dispenser des prières quotidiennes afin de ne pas laisser le lieu de culte à l'abandon.
Selon les habitants cités par l'agence de presse indienne IANS, le village possédait autrefois une importante population musulmane, mais ses membres ont progressivement migré au point que le village ne compte aujourd’hui plus de musulmans.
 
« Nous (les hindous) ne connaissons pas l’adhan, mais une clé USB (avec un enregistrement de l’appel à la prière musulmane) vient la diffuser chaque jour pour que le rituel puisse être accompli », a déclaré Hans Kumar, un résident du village.
 
« Il n’y avait personne pour s’occuper de la mosquée et les hindous se devaient de prendre les devants », a affirmé Gautam, un des villageois qui s’occupe de l'édifice religieux. « La mosquée est nettoyée et des prières sont organisées matin et soir. Les gens viennent aussi prier ici chaque fois qu’ils ont un problème », a expliqué un prêtre du village, Janki Pandit.
 
A l'heure où la montée de l'ultranationalisme hindou constitue une menace pour les minorités en Inde, ce petit village offre un très bel exemple de solidarité interreligieuse, d'autant plus que les musulmans pour lesquels ils éprouvent du respect sont absents et que rien, à ce jour, n'annonce un retour de musulmans à Maadhi.
saphirnews
Prénom:
Email:
* Commentaire: