8:28 - July 07, 2007
Code de l'info: 1560126
Qom (IQNA)- Une information du centre d'enseignement islamique rapportée par IQNA, cite les déclarations de l'Ayatollah Makarem Shirazi au cours du séminaire sur la gestion médicale islamique.
L’Ayatollah Makarem Shirazi a déclaré : " Les savants musulmans ont été les pionniers dans de nombreuses sciences, particulièrement en médecine, et les Européens ont beaucoup utilisé les découvertes médicales et pharmacologiques des musulmans. La médecine islamique peut ouvrir de nouvelles perspectives au monde. "
Le ministre de la santé a aussi parlé de l'ancienneté de la science médicale chez les musulmans qui ont été les premiers à offrir une médecine libérée des superstitions et de la magie.
Le docteur Bagher Lankarani a ajouté :" Il y a beaucoup de découvertes revendiquées par l'Occident qui ont été faites des siècles auparavant, par les savants musulmans et rapportées dans leurs livres. Le livre "Ghanoun" d'Avicenne était enseigné jusqu'en 1912, dans les universités européennes. Après de nombreux savants comme Razi et Avicenne, malheureusement, à partir de l'année 750 de l'hégire, les musulmans ont connu un déclin au niveau scientifique en négligeant le domaine médical."
"Aujourd'hui heureusement, nous sommes de nouveau témoins des progrès de la médecine particulièrement dans la République islamique d'Iran qui fait partie, depuis deux ans, des pays les plus actifs dans ce domaine. Nous devons travailler à faire de la médecine traditionnelle et islamique, un sujet d'études au niveau universitaire.
L'Hojat-ol-islam Nour Mohamadi, responsable de la conférence, a parlé des progrès médicaux au premier et second siècle de l'hégire : " L'ignorance des médecins sunnites au sujet des enseignements des savants chiites, en médecine, ont empêché le rassemblement des informations sur la médecine islamique, et ces trente dernières années, des interprétations personnelles au sujet de la médecine islamique, ont donné naissance à des théories quelquefois très peu scientifiques."
Des groupes de discussions ont travaillé sur la nécessité de prêter une plus grande attention à la médecine islamique dans toutes ses dimensions et de comparer l'évolution de cette médecine dans les divers pays musulmans pour ouvrir de nouveaux horizons et de nouvelles perspectives.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: