9:36 - December 02, 2007
Code de l'info: 1607442
Maroc (IQNA)- D’autant plus que les femmes marocaine, surtout les jeunes, commencent ‎à avoir chacune son hijab et chacune en a sa propre perception.‎ A tel point que l’on a désormais tendance à parler des voiles et non pas du seul voile ‎reflétant l’aspect religieux.‎
‎Intéressés par ce phénomène, les jeunes de l’Association Démocratique des Femmes du ‎Maroc (ADFM), avec le soutien du Fonds de Développement des Nations Unies pour la ‎Femme (UNIFEM) ont réalisé une enquête axée sur le thème : « les jeunes et le voile au ‎Maroc ».‎
L’objectif de cette recherche est de connaître les différentes perceptions du hijab chez les ‎jeunes, de comprendre les raisons profondes qui poussent un nombre croissant parmi eux ‎à adopter le voile comme mode vestimentaire. ‎
Elle vise à évaluer l’effet des moyens de communication et d’information, ‎particulièrement la télévision par satellite dans l’adoption du hijab.‎
Cette enquête, présentée le 28 novembre par l’ADFM a réussi à saisir les diverses ‎significations et perceptions du port du voile chez les jeunes d’aujourd’hui, ‎particulièrement en milieu urbain. Elle a examiné l’impact du port du hijab sur la ‎perception du statut de la femme, de ses droits et des priorités d’action en matière de ses ‎droits fondamentaux. Il était également question de la perception de l’impact du port du ‎hijab sur la participation des jeunes filles aux activités politiques et associatives.‎
L’étude a été réalisée sous la direction de la sociologie, Driss Bensaid, qui est le ‎coordinateur du « Groupe de Recherches et Études Sociologiques » (GRES), à la faculté ‎des Lettres et des Sciences Humaines à l’université Mohammed V-Agdal.‎
L’échantillon de l’étude a ciblé des jeunes des deux sexes, âgés de 15 à 25 ans, choisis ‎parmi les élèves, les lycéens, les membres des associations et les ouvrières de la ville de ‎Rabat.‎
Eu égard à la nature qualitative des données recherchées, les données nécessaires à ‎l’analyse a été collectée par le recours aux techniques du « Focus Group » et de ‎l’entretien collectif. A ce titre, six « focus group » ont été organisés et des entretiens ‎adaptés ont été réalisés.‎
Source: reporter
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: