13:08 - August 04, 2009
Code de l'info: 1809364
Turquie(IQNA)- En Turquie, le premier hôtel islamique a ouvert en 1995, Vingt-six sont répertoriés aujourd’hui, si ce type de tourisme reste encore limité, il a enregistré une forte croissance ces dernières années.
A ses débuts, il attirait surtout des Turcs d’Europe et la clientèle locale est désormais largement majoritaire. Comme la bourgeoisie laïque traditionnelle, les nouvelles classes supérieures musulmanes «consomment, veulent passer des vacances à la mer, c’est un symbole de modernité», décrypte la sociologue Nilüfer Narli. «Le mode de vie islamique gagne en visibilité et s’installe aujourd’hui dans de nouveaux espaces.»
Le succès des hôtels «islamiquement» corrects inquiète une partie des Turcs qui y voient une preuve de l’islamisation progressive de la société. Un argument que réfute Yusuf Yücel, manager du Sah inn Paradise, pour qui la demande a toujours existé: «Nous ne vendons pas de la religion mais des vacances. Avant, ce concept n’existait pas, la partie de la population conservatrice ne pouvait pas partir au bord de la mer car l’offre n’était pas adéquate.»
Özkan et Sumeira se sont offert une semaine à l’hôtel avec leurs deux enfants. «J’apprécie la piscine car, étant musulmane.» Concilier religion et baignade constitue un numéro d’équilibriste pour les femmes qui ne veulent pas se dévoiler.
Souvent, on voit des vacancières tout habillées en bord de mer. D’autres optent pour le hasema, une tenue qui recouvre intégralement le corps … et qui gonfle avec l’eau. La piscine des hôtels islamiques n’est toutefois pas la panacée: elles sont invariablement plus petites que celles des hommes, reproche Nihal Bengisu Karaca, une journaliste voilée.
Source: tdg
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: