8:03 - February 04, 2013
Code de l'info: 2490763
tr
يك‌شنبه ۱۵ بهمن ۱۳۹۱ ۱۵:۲۳ شماره‌ خبر : 1182477

شماره‌ خبر :1181742
امام خامنه‌ای امروز پرچمدار وحدت اسلامی در جهان هستند
L’imam Khamenei est le pionnier de l’union islamique dans le monde
L’Hodjet-ol-islam Seyed Sadr-o-din Qobanchi, imam de la prière du vendredi de Najaf et membre du Haut conseil islamique d’Irak , dans un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique, a déclaré que les grands religieux de l’école des Ahl-ul-Bayt (AS) avaient toujours été pour l’union entre les différentes écoles islamiques.
« Sans aucun doute, l’imam Khomeiny était le pionnier de l’union islamique dans le monde de l’islam et sa lutte a été reprise par son successeur l’imam Khamenei. Des conférences comme celle qui sont organisée chaque année en Iran, sur l’union islamique, sont très importantes et nécessaires pour réveiller les consciences surtout dans le contexte actuel où beaucoup d’efforts sont faits pour diviser la communauté. Nous avons besoin de travaux sur les principes communs de la doctrine mais aussi de recherches concertées dans le domaine social. Les musulmans doivent étudier les problèmes qui existent dans leur société, et trouver des solutions. La diplomatie de l’union proposée par la République islamique d’Iran est directement inspirée des enseignements coraniques et tous les religieux chiites sont d’accord avec ce choix et ont toujours insisté sur ce principe. Cet appel à l’union a été entendu et portez ses fruits actuellement mais il reste du travail à faire pour arriver à l’objectif final », a-t-il dit.
شماره‌ خبر :1182233
امكانات علمای شيعی افغانستان برای تبليغ پاسخگوی نياز مردم نيست
Le manque de moyens des ulémas chiites en Afghanistan
L’Hodjat-ol-islam Nasseri, lors d’une réunion sur les solutions aux problèmes de sécurité en Afghanistan, organisée le 3 février 2013 à la mosquée du centre d’enseignement juridique Hojatieh, a déclaré que la situation sécuritaire était très difficile en Afghanistan et que les religieux chiites manquaient de moyens.
« Nous n’avons pas de chaine chiite en Afghanistan et nos moyens ne sont pas en mesure de répondre aux besoins de la communauté. Les religieux de ce pays ont de nombreuses activités dans les régions rurales défavorisées, mais il est regrettable que les responsables au lieu de chercher à créer une union nationale, tentent de diviser le pouvoir en fonction des groupes et des confessions. Dans les élections sensibles, il y a des gens qui utilisent de faux papiers, nous avons d’après les statistiques, 12 millions de votants mais au dépouillement, nous voyons qu’il y avait 18 millions d’électeurs. Cela a assurément une influence sur les résultats et nous ne pouvons pas non plus faire confiance aux statistiques. Les religieux ne sont actifs que dans le domaine culturel », a-t-il déclaré.
Mahdi Torabi, professeur à l’université, a fait allusion à la situation stratégique de l’Afghanistan et a déclaré que ce pays était un rempart contre les agressions dans la région.
« Le problème de notre pays est que nous n’avons aucune voie maritime, mais nos richesses naturelles ont toujours attiré les grandes puissances », a-t-il déclaré.


Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: