8:37 - February 05, 2013
Code de l'info: 2491534
tr
دوشنبه ۱۶ بهمن ۱۳۹۱ ۱۴:۳۵ شماره‌ خبر : 1183198

وحدت، ضرورتی مهم برای مقابله با توطئه‌های خارجی و داخلی عليه امت اسلام
L’union est nécessaire pour lutter contre les complots qui menacent la communauté
Khaled Al Walid, professeur au collège islamique de Jakarta, qui participe à la conférence internationale sur l’union islamique organisée à Téhéran, dans un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique, a déclaré que la réalisation de l’union islamique était une nécessité pour lutter contre les complots intérieurs et extérieurs qui menacent la communauté.
« Certains pays étrangers en particulier les pays occidentaux et le régime sioniste, font tout pour affaiblir la communauté islamique. Avec cette recrudescences des insultes aux valeurs islamiques et au prophète de l’islam (AS), il est nécessaire que les pays islamiques prennent des mesures concertées et luttent aussi contre les groupes extrémistes qui à l’intérieur des pays islamiques, cherchent à semer le trouble et à créer des conflit entre les différentes écoles et à affaiblir ainsi le monde de l’islam. Les idées de ces groupes sont des idées qu’ils ont empruntées aux wahhabisme et qui sont dangereuses pour le monde de l’islam.
En Indonésie, ces groupes ont des activités contre les chiites et montent les gens contre cette école. Cette conférence peut faire disparaitre de nombreux obstacles à l’union islamique et ne doit pas seulement être organisée par l’Iran. Les autres pays islamiques doivent prendre leurs responsabilités dans ce domaine et organiser des conférences sur ce thème. Pour informer les membres de la communauté islamique sur la nécessité de cette union, il faut aussi développer les relations entre les religieux et les intellectuels du monde de l’islam, nous concentrer sur les points communs et éviter les quelques questions qui divisent les musulmans », a-t-il dit .
1182708
ثمرات شجره طيبه حزب‌الله لبنان، كام آزادگان جهان را شيرين كرده است
Les résultats positifs du Hezbollah libanais
L’Hodjat-ol-islam Ali Khayat, attaché culturel iranien au Liban, a rencontré l’Hodjat-ol-islam Seyed Hashem Safi-o-din, responsable des activités du Hezbollah libanais.
L’Hodjat-ol-islam Ali Khayat a qualifié le Hezbollah « d’arbre béni » et a déclaré que les fruits de la résistance courageuse du Hezbollah avaient réjoui tous les amoureux ce la justice et de la liberté. Il a ajouté que l’objectif des activités culturelles au Liban était de montrer le vrai visage de l’Iran et ses progrès et a déclaré que l’Iran connaissait actuellement de grands progrès dans les différents domaines scientifiques, technologiques, artistiques et culturels, et que les intellectuels iraniens avaient la lourde charge de présenter les réalités du régime islamique.
L’Hodjat-ol-islam Seyed Hashem Safi-o-din a déclaré que les activités culturelles de l’Iran au Liban étaient d’une grande importance et qu’il espérait qu’elles se développeraient encore davantage.
« Nous estimons que ces activités doivent être complémentaires et qu’il faut profiter de toutes les possibilités qui existent », a-t-il dit.
1182961

حمايت امام خامنه‌ای از ملت فلسطين، روح مقاومت را در انتفاضه دميده است
Le soutien de l’Imam Khamenei au peuple de Palestine a redonné un nouveau souffle à la résistance
La conférence sur « l’éveil islamique et le rôle de ulémas » s’est ouverte le 3 février 2013, à l’hôtel « Avari » de Lahore, en présence d’Ali Akbar Velayati, conseiller du Guide suprême aux affaires étrangères et responsable des conférences sur l’éveil islamique, d’Ali Askari, responsable culturel au Centre de la culture et des relations islamiques, d’Ali Reza Haghighian, ambassadeur iranien au Pakistan, de Mohamad Hossein Bani Assadi, consul iranien, d’Abbas Famouri, attaché culturel iranien et directeur du Centre culturel iranien à Lahore, de l’Allameh Ahmad Ali Ghasuri, responsable des sunnites pakistanais, de représentants des écoles chiite et sunnite, et de plusieurs personnalités politiques pakistanaises.
Cette conférence consacrée à l’Allameh Ghazi Hossein Ahmad, a commencé avec une lecture coranique suivie de l’intervention d’Ali Akbar Velayati qui a déclaré que la résistance de l’Ayatollah Khamenei au régime sioniste et son soutien au musulmans opprimés de Palestine, avaient donné un nouveau souffle à la résistance et à l’intifada.
« Nous nous sommes réunis pour commémorer la mémoire de l’Allameh Ghazi Hossein Ahmad, ancien responsable du parti islamique, qui fut un des porte drapeau de l’union des écoles islamiques et de l’éveil islamique dans la région. Il y a un an et demi, la République islamique a organisé une conférence qui a réuni plus de 1200 ulémas de 80 pays, islamiques et non islamiques, pour une première réunion sur l’union islamique, à laquelle participait l’Allameh Ghazi Hossein Ahmad en tant que membre actif et permanent de cette réunion. Nous devons à ce titre, rappeler aussi le souvenir de Seyed Jamal, d’Eqbal Lahouri, d’Hassan Al Bana, de Mohamad Ali Jenah et particulièrement de l’imam Khomeiny. Après deux siècles de colonialisme culturel, les musulmans sont arrivés à la conclusion que ces valeurs occidentales importées ne pouvaient en rien les sauver », a-t-il dit.
L’Allameh Zobeir Ahmad Zahir, vice président du Parti des Partisans des hadiths, a fait un discours dans lequel il a déclaré qu’aujourd’hui, la communauté islamique plus que jamais, avait besoin de s’unir et d’éviter les préjugés.
« Nous devons nous concentrer sur les points communs qui nous rassemblent c'est-à-dire le monothéisme et la prophétie », a-t-il dit.


Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: