13:13 - February 17, 2013
Code de l'info: 2497710
Manama(IQNA)- Les forces de sécurité bahreïnies ont une nouvelle fois attaqué le rassemblement des manifestants, à Manama.
Selon IQNA citant Al Alam, des heurts ont éclaté samedi à Bahreïn entre les forces de police et de jeunes manifestants, à l'issue des obsèques d'un jeune qui a été tué vendredi lors d'autres affrontements avec la police.
Ces troubles, survenus dans le village chiite de Sanabis à l'ouest de la capitale Manama, sont les derniers en date d'une série d'échauffourées entre jeunes chiites et policiers depuis vendredi.
Ce jour-là, les partisans de l'opposition s'étaient rassemblés à l'occasion du deuxième anniversaire des grandes manifestations en faveur d'une démocratisation, réprimées par la monarchie avec l'aide de troupes saoudiennes.
Le royaume, dirigé par une monarchie sunnite, héberge la Ve flotte américaine. Il est en proie à une agitation politique depuis les grandes manifestations de mars 2011, qui avaient pour centre la "place de la perle" à Manama et visaient à obtenir la fin de l'hégémonie politique de la monarchie et l'octroi de réels pouvoirs au parlement.
Trente-cinq personnes avaient péri dans les troubles et pendant les deux mois de loi martiale qui avaient suivi la répression des émeutes, selon le bilan du gouvernement. Mais à en croire l'opposition, le nombre réel de tués avait dépassé les 80. La situation demeure volatile et les villages chiites des environs de Manama sont presque quotidiennement le théâtre de heurts entre jeunes et policiers.
La prochaine session de pourparlers sur l'avenir politique du royaume doit théoriquement s'engager dimanche. Mais samedi, ni le gouvernement ni l'opposition n'ont indiqué si les discussions auraient bel et bien lieu.
Selon le Wefaq, principale formation de l'opposition, le jeune homme nommé Ali Ahmed Ibrahim al Djaziri était âgé de 16 ans. Il a trouvé la mort à Diya, village proche de Manama, précise-t-il. Le mouvement fait par ailleurs état de plusieurs dizaines de blessés, dont certains seraient dans un état grave.
Il signale en outre d'autres affrontements sur l'île de Sitra, au sud de Manama. Un porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la sécurité commune, a jugé le décès du jeune homme "inquiétant".
1189781
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: