8:02 - July 07, 2019
Code de l'info: 3469954
Des examens complémentaires sur la santé du dirigeant du Mouvement islamique du Nigeria détenu illégalement ont révélé que le niveau de toxicité dans son sang était bien supérieurs au niveau déjà critiques rapporté la semaine dernière.

Les médecins disent maintenant que les concentrations de plomb dans le sang de cheikh Zakzaky sont 25% plus élevées que celles initialement découvertes et environ 45 fois plus élevées que la limite acceptable normale.

Les médecins ont également découvert des concentrations inquiétantes de cadmium dans des échantillons d’urine prélevés chez le cheikh Zakzaky. La toxicité du cadmium affecte plusieurs organes, en particulier les poumons et le tractus gastro-intestinal (toxicité aiguë) ainsi que les os et les reins.

Les dernières découvertes ont été demandées par des spécialistes qui ont été invités à examiner plus en détail les résultats des examens effectués par une équipe médicale dirigée par la CIRH qui s'est rendue au Nigéria en avril pour examiner Zakzaky et son épouse Zeenah, également en détention.

«Sur la base des détails cliniques du patient et des résultats de laboratoire associés à la littérature disponible sur le sujet, je peux conclure que le cheikh Zakzaky est exposé au plomb et au cadmium », indique le rapport.

Le spécialiste ajoute que la thérapie par chélation est nécessaire pour traiter Sheikh Zakzaky, mais comme elle n’est pas disponible au Nigéria, il est essentiel qu’il soit transféré dans un centre de bonne réputation à l’étranger le plus tôt possible.

3824743

Prénom:
Email:
* Commentaire: