8:04 - October 13, 2019
Code de l'info: 3470822
La saison de Hadj de cette année 2019 était "bénie" de l’avis même des hadjis et de leurs familles, en dépit de légères "lacunes" n’ayant pas impacté sur son bon déroulement, a affirmé, samedi à partir de Boumerdes, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi.
Le ministre qui a procédé au coup d’envoi de la saison culturelle nationale 2019/2020, dans le cadre d’une visite de travail dans la wilaya, a souligné dans une déclaration à la presse, qu’il "s’agit là d’une première évaluation du Hadj 2019, dans l’attente du rapport final qui sera annoncé prochainement à ce sujet".
 
"Sans nul doute que la travail de la mission du Hadj a enregistré de légères lacunes, comme tout effort humain", a estimé, en outre, M. Belmehdi, assurant néanmoins, qu’elles "seront prises en considération, en vue d’améliorer davantage son rendement (de la mission), même si celles-ci (lacunes) n’ont pas impacté négativement sur le bon déroulement du Hadj", a-t-il précisé.
 
Sur un autre plan, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs a fait part de l’orientation prise par son département, vers la généralisation de l’exploitation des énergies renouvelables "selon les moyens disponibles" au sein des établissements du secteur, notamment les mosquées pôles. Il a cité en exemple la "mosquée pôle de la wilaya d’Oran, fonctionnant à ce type d’énergie", et dont l’expérience, est "réussie, à ce jour", a-t-il dit.
 
M. Belmehdi a, d’autre part, signalé le feu vert signifié par le Gouvernement, dernièrement, en vue de la réalisation de trois centres culturels islamiques respectivement à Ghardaïa, Tebessa, et Oum Lebouagui. "Avec cette opération, chaque wilaya du pays aura son centre culturel islamique", s’est-il félicité, à ce propos.
 
Dans son allocution d’ouverture de la saison culturelle, abritée par le Centre culturel islamique de Boumerdes, en présence du président du Conseil supérieur de la langue arabe (CSLA), Salah Belaid, d’imams et de cadres du secteur, le ministre a recommandé l’"impératif de l’intensification des activités" de ces structures, dans l’objectif, a- t-il dit de "diffuser le patrimoine culturel islamique visant l’ancrage de la culture de la paix, du dialogue, de l’espoir, de l’amour de la patrie, et de la contribution à tout projet pour l’édification du pays".
 
"Désormais les centres culturels islamiques sont devenus des espaces pour l’apprentissage du Coran et différents arts aux enfants du préscolaire, tout en contribuant à l’éradication de l’analphabétisme chez les adultes", s’est félicité, à l’occasion M. Belmedhi, estimant "cette contribution susceptible d’aider à la réduction de la délinquance et de la déperdition des enfants en mal d’activités utiles pour combler leur temps libre".
 
Il a, également, qualifié ces centres d’"extensions des mosquées", qui "accomplissent leur mission au même titre que tout autre institution de l’Etat".
 
Outre l’ouverture de la saison culturelle sous le signe "Le dialogue une valeur du Coran et un comportement bien pensé", le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs a inauguré la mosquée "Abdelhamid Ben Badis" de Boudouaou. La structure, d’une capacité d’accueil de 10.000 fidèles, a été réalisée sur une surface de 4000m2, pour une enveloppe de 350 millions de DA, avec une prévision de fonctionnement à l’énergie solaire.
 
Dans la ville de Boumerdes M. Belmehdi a procédé à la pose de la première pierre de réalisation d’une nouvelle mosquée, programmée elle, aussi, à fonctionner à l’énergie solaire.
 
Durant la cérémonie d’ouverture, abritée par le Centre culturel islamique, les hôtes de la wilaya ont eu droit à une projection vidéo du programme des activités culturelles de la saison 2019/2020, avant un hommage rendu au recitateur du saint Coran, Kheireddine Ahmed Belkacem, classé 2éme au Concours international du Roi Abdelaziz du Saint Coran, organisé en Arabie Saoudite.
aps.dz
Prénom:
Email:
* Commentaire: