11:07 - November 16, 2019
Code de l'info: 3471118
Sidi Mohammad Ja'far, chercheur islamique de Mauritanie, a souligné la nécessité de se concentrer davantage sur les aspects humains du Prophète (psl) dans la présentation de l'Islam aux non-musulmans.

Sidi Mohammad Jafar, professeur à l'Université de  Nouakchott, en marge de la 33ème conférence sur l'unité islamique à Téhéran, a présenté dans une interview accordée à l’Agence iranienne de presse coranique (Iqna) les raisons qui ont motivé la nomination du prophète de l'islam, dans le Saint Coran.

Il a dit : « Dieu a déclaré que le prophète était une miséricorde pour tous les mondes, et que le prophète (as) était venu pour guider l'humanité tout entière alors que les humains vivaient dans un état de cruauté et d'idolâtrie. Avec l'avènement du prophète (as), les musulmans sont devenus une direction pour le monde entier. A l’occasion de l'anniversaire de la naissance du prophète Mohammad (as), la Mauritanie organise des célébrations et le gouvernement, des fêtes depuis environ 9 ans, dans une des villes historiques en présence du président ».

 
Dans une autre partie de son discours sur la nécessité de produire des films pour présenter les discours et la personnalité du prophète (as), le professeur de l'Université de Nouakchott a déclaré : « À mon avis, le cinéma est le meilleur moyen pour présenter les paroles du prophète (as) car l'image reste et les gens ordinaires comprennent mieux un film qu'un livre. Les gens compétents doivent cependant contrôler les scénarios pour éviter les ajouts et les falsifications historiques. Je recommande à ceux qui ont l’intention d’écrire un scénario à ce sujet, de faire du Coran leur source car certains livres vont à l'encontre du Coran.»
 
« En tant que musulman, je considère que tous les aspects de l'islam sont des aspects fascinants mais les aspects humains de la vie du prophète nous intéressent moins car nous aimons nous concentrer davantage sur les aspects politiques de la vie du prophète. Il faut faire plus attention aux gens qui vivaient à Médine et les présenter au monde occidental. Isis, le wahhabisme et Al-Qaïda ne représentent pas l'islam tout comme certains courants déviants dans l'église et les autres religions, ne les représentent pas. Les Occidentaux dans certains discours, cherchent à soulever notre colère, ignorer ces actions et ne pas publier de tels actes dans nos médias, peuvent être efficaces. Je crois que la traduction est le plus grand service que nous puissions rendre à notre religion. Il est nécessaire de traduire les hadiths d'abord dans les diverses langues des musulmans, puis dans d'autres langues du monde, comme cela a été fait pour les livres chrétiens et juifs », a-t-il souligné.
 
La 33ème Conférence internationale sur l'unité islamique, consacrée à "l'unité de l’Ummah pour la défense de la mosquée d’Al-Aqsa", se déroulera du 14 au 16 novembre 2019, au Centre de conférences des dirigeants islamiques, à Téhéran.

3857276

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: