9:41 - November 23, 2019
Code de l'info: 3471169
Le membre du waqf ja’farit du Koweït a estimé que l’ignorance était à l’origine de nombreux problèmes dans le monde de l’islam, indiquant : « Le rapprochement des écoles islamiques ne veut pas dire la domination d’une école sur les autres. »
Abdulhadi Abdulhamid al Salih, ancien ministre koweitien aux affaires du parlement et membre du comité consultatif du waqf ja’farit a expliqué lors d’un entretien avec IQNA, que le rapprochement des écoles islamiques ne voulait pas dire la domination des écoles islamiques par une certaine école, ajoutant : « C’est une vision erronée et injuste propagée par un groupe d’ignorants hostiles et intolérants. »
 
En ce qui concerne les éléments qui entravent l’unité du monde musulman, il a dit : "Aujourd’hui, le plus grand problème du monde musulman est l’ignorance et l’absence de connaissance ».
 
« Cette manque de connaissance crée des différends regrettables au sein des disciples des différentes écoles islamiques », a-t-il dit, ajoutant encore : « L’arrogance mondiale exploite ces failles pour semer la discorde au sein des musulmans. »
 
Qualifiant les groupes takfiristes et extrémistes d’un des plus grands défis du monde islamique, l’ancien ministre koweitien a souligné : « Ils cherchent à imposer leurs idées erronées aux musulmans. Malheureusement la misère, le chômage et les violences politiques exercées par certains Etats islamiques et de l’autre côté, le sentiment de l’échec et de la faiblesse ont conduit la jeunesse musulmane dans certains pays vers les groupes extrémistes. »
تقریب به معنای غلبه یک مذهب بر مذهب دیگر نیست
 
“J’ai écrit plusieurs livres sur la place élevée des Ahl el Beyt (as) dans le Coran et les hadiths du Prophète (psl). J’ai écrit aussi un livre sur le rapprochement et la coexistence pacifique, qui a été largement accueilli pas le public au Koweït », a-t-il conclu.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: