7:07 - November 25, 2019
Code de l'info: 3471192
Une page authentifiée d’un exemplaire d’un Coran datant du VIIIe siècle a été adjugée 114. 000 € à Nancy.
La pièce, très peu détériorée compte tenu de son ancienneté, a été acquise par un acheteur saoudien et mis en vente par un collectionneur originaire du Grand Est.
 
C’est une découverte exceptionnelle tant par sa rareté que par sa valeur historique et symbolique qui a été mise en vente ce samedi 16 novembre à l’hôtel des ventes Nabécor de Nancy par le commissaire-priseur Pierre Perrin.
 
Adjugé 114. 000 € (140. 000 € frais compris), ce manuscrit daté de la première moitié du VIIIe  siècle est une page d’un Coran issu du Proche-Orient ou d’Égypte.
 
Un extrait de 18 lignes de la Sourate Maryam
 
Une pièce de 33,5 x 31 cm qui se compose d’un « texte de 18 lignes par page sur parchemin, en arabe, en écriture hijazi à l’encre brune, présentant la Sourate 19 «  Maryam » du verset 72 au verset final 98 (tronqués) » et d’une « frise ornementale constituée d’un enchevêtrement d’anneaux encadrés de pointes triangulaires, en bas de page », selon l’expert qui a eu « la chance » d’avoir entre les mains cet inestimable joyau.
 
L’analyste note également que ce « folio sur parchemin de grandes dimensions fait partie des rares exemples de la production omeyyade de manuscrits coraniques » et que son « format correspond à celui adopté par les copistes aux débuts de l’islam, avant son évolution vers un format horizontal au début de la période abbasside (750 – 1258) qui connaîtra au Xe siècle l’apparition du papier utilisé alors progressivement comme support principal de l’art du livre islamique ».
 
Le Coran kesako ?
 
Première référence des musulmans primant sur toutes les autres ; le Coran est la parole divine révélée au Prophète Muhammad (SAW) sur une période de 23 ans.
 
Le Coran n’est ni un code civil ni une constitution. C’est surtout et avant tout, « un Rappel », une guidance vers Dieu, une lumière pour celles et ceux qui vivaient dans les ténèbres, une miséricorde pour celles et ceux pour les plus pessimistes, un avertissement pour les transgresseurs, une bonne nouvelle pour celles et ceux qui ne sont pas attachés à cette vie ici-bas.
 
« Ta-Ha. Nous n’avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux .Si ce n’est qu’un Rappel pour celui qui redoute Dieu. Une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes. » (Coran, Sourate 20, Versets 1 à 4).
 
Le Coran suffit comme guide spirituel vers Dieu et comme guide éthique avec son prochain.
 
« Ne leur suffit-il donc point que Nous ayons fait descendre sur toi le Livre et qu’il leur soit récité ? Il y a assurément là une miséricorde et un rappel pour des gens qui croient ». (Coran, Sourate 2, Verset 51).
 
La page mise en vente ferait donc partie d’une des variantes les plus anciennes puisqu’elle aurait été écrite à peine plus d’un siècle après la mort du Prophète Muhammad (SAW).
 
Les plus anciens manuscrits du Coran ont été découverts en 2015 par la chercheuse italienne Alba Fedeli.
 
Une découverte inattendue lors d’une étude de documents à l’université de Birmingham (Royaume-Uni) dans le cadre de sa thèse.
 
Datation au carbone 14
 
Ce sont deux textes en arabe perdus au milieu d’ouvrages provenant du Moyen-Orient qui l’ont intrigué et suscité sa curiosité. Elle partage ses observations à la direction de l’université qui décide de les faire dater au carbone 14.
 
C’est cette analyse singulière qui révèle que les deux pièces du Coran remontent au temps du Prophète Muhammad (SAW). Elles auraient été rédigées entre 568 et 645, soit pendant la période où aurait vécu le Prophète.
 
Souvent imité jamais égalé
 
Rappelons que depuis que le Coran a été révélé, il y a quatorze siècles, personne n’a été dans la capacité de produire ne serait ce qu’un seul chapitre semblable aux chapitres du Coran et d’imiter leur beauté, leur éloquence, leur magnificence, leur sage législation, leurs informations véridiques, leurs prophéties exactes, et leurs autres parfaits attributs.
 
«  Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé (le Coran) à Notre serviteur, tâchez donc de produire une sourate (chapitre) semblable et appelez vos témoins, que vous adorez en dehors de Dieu, si vous êtes véridiques.  Si vous n’y parvenez pas (et à coup sûr vous n’y parviendrez jamais), parez-vous donc contre le feu qu’alimenteront les infidèles. Annonce à ceux qui croient et pratiquent de bonnes oeuvres qu’ils auront pour demeures des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux… ». (Coran, Sourate 2, Versets 23 à 25).
ajib
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: