11:58 - January 04, 2020
Code de l'info: 3471590
Le ministre soudanais des Dons et des Affaires religieuses s'est excusé sur Twitter, après avoir attribué par erreur, un des versets de la sourate Ma’eda à la sourate Baqarah.

Nasruddin Mafarrah qui avait attribué par erreur, un verset de la sourate Ma'eda à la sourate Baqarah, s'est excusé auprès des utilisateurs de Twitter pour cette erreur. Dans ce tweet, il a inséré le numéro correct du verset et de la sourate, expliquant que ce n'était pas une erreur délibérée et qu’il remerciait ceux qui l’en avait averti.


Le ministre soudanais avait cité par erreur le verset 32 de la sourate Ma’eda :
“مِنْ أَجْلِ ذَٰلِكَ كَتَبْنَا عَلَىٰ بَنِي إِسْرَائِيلَ أَنَّهُ مَنْ قَتَلَ نَفْسًا بِغَيْرِ نَفْسٍ أَوْ فَسَادٍ فِي الْأَرْضِ فَكَأَنَّمَا قَتَلَ النَّاسَ جَمِيعًا وَمَنْ أَحْيَاهَا فَكَأَنَّمَا أَحْيَا النَّاسَ جَمِيعًا ۚ وَلَقَدْ جَاءَتْهُمْ رُسُلُنَا بِالْبَيِّنَاتِ ثُمَّ إِنَّ كَثِيرًا مِنْهُمْ بَعْدَ ذَٰلِكَ فِي الْأَرْضِ لَمُسْرِفُونَ”
« C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre ».


Et avait placé ce verset dans la sourate Baqarah.
3868446

Prénom:
Email:
* Commentaire: