9:09 - January 27, 2020
Code de l'info: 3471820
En Inde, le Republic Day célébrait dimanche 26 janvier l’indépendance du pays et sa Constitution. Une fête nationale qui a donné un nouveau souffle aux manifestations contre la loi sur la citoyenneté partout dans le pays.
Quel point commun y a-t-il entre les manifestations qui secouent l’Inde depuis des mois et la fête nationale célébrée dimanche ? Peut-être le drapeau indien et la Constitution. Alors que le Republic Day marquant l’indépendance indienne a eu lieu dimanche, la contestation contre les récents décrets sur la citoyenneté n'a pas faibli. Au contraire, les manifestants y ont trouvé une nouvelle occasion d’exprimer leur colère à l’égard de lois qu’il jugent contraires à l’esprit de la Constitution.
 
À côté de la traditionnelle parade nationale, des milliers de manifestants étaient rassemblés dimanche matin à New Delhi pour lire le préambule de la Constitution et brandir le drapeau indien. Des défilés ont également eu lieu à Bombay, Calcutta, Bangalore, Hyderabad et même à Londres.
 
Mais c’est au Kerala que la contestation est la plus impressionnante. Le Premier ministre y organisait une chaîne de plusieurs millions de citoyens et 620 kilomètres de long pour réclamer le rejet des lois favorisant l’accueil de réfugiés non-musulmans. Le Kerala fait partie des États indiens qui ont affirmé qu’ils n’appliqueraient pas ces mesures, aux côtés du Maharashtra, du Rajasthan, du Bengale-Occidental ou du Punjab.
rfi
Prénom:
Email:
* Commentaire: