8:37 - February 21, 2020
Code de l'info: 3472043
Angela Merkel a fustigé jeudi 20 février le « poison » du racisme en Allemagne après les attentats qui ont fait neuf morts à Hanau, près de Francfort, liant cet acte à d’autres attentats d’extrême droite commis dans le pays.
« Le racisme est un poison, la haine est un poison. Et ce poison existe dans notre société, depuis les actes de la NSU jusqu’au meurtre de Walter Lübcke et aux assassinats de Halle », a déclaré la chancelière, évoquant respectivement la série de meurtres et d’attentats d’un groupuscule néonazi dans les années 2000, le meurtre en juin dernier d’un élu pro-migrants, puis l’attaque visant une synagogue qui a fait deux morts en octobre. Mme Merkel avait un peu plus tôt annoncé qu’elle annulait son déplacement prévu dans la journée à l’académie des sciences de Halle (Saxe-Anhalt).
 
« Nous nous opposons avec force et détermination à tous ceux qui tentent de diviser l’Allemagne », a-t-elle ajouté, insistant sur « les droits et la dignité de chaque personne dans notre pays », sans distinction « d’origine ou de religion ». Reconnaissant qu’il était « trop tôt » pour faire toute la lumière sur ce crime, « il y a de nombreuses indications selon lesquelles l’auteur a agi mû par des idées d’extrême droite, racistes, par haine contre des personnes d’origine, de croyance ou d’apparence différentes ».
Prénom:
Email:
* Commentaire: