11:33 - March 10, 2020
Code de l'info: 3472231
Téhéran(IQNA)-Le Conseil européen des fatwas a autorisé la suspension des prières journalières en commun et des prières du vendredi dans les mosquées, en raison de la propagation du coronavirus, et a présenté des recommandations pour contrôler et prévenir la maladie.
Hossein Halawa, secrétaire général du Conseil européen des fatwas, a déclaré : « Les responsables des mosquées doivent fermer les mosquées à titre préventif, s’ils pensent que la présence des fidèles risque de provoquer une contamination, et leur demander de prier chez eux. L’islam a une jurisprudence qui encourage les gens à se protéger et a de solides antécédents de prévention et de respect des directives de santé. Nous devons éviter de nuire aux autres. Il est vrai que les Hanbalites considèrent la prière en commun comme obligatoire, et que tous les érudits islamiques la considèrent comme une tradition sacrée, mais dans certains cas, l’obligation de prier dans la mosquée disparait. Le Prophète (paix sur lui) ordonnait aux gens de prier à la maison quand il pleuvait, et la prière du vendredi était également supprimée pendant les voyages ou la maladie, et pouvait être faite à la maison.  Il est juste de se rapprocher de Dieu dans les situations les plus critiques pour résoudre nos problèmes, mais nous devons également respecter les règles de ce monde qui font partie de notre religion. Le Prophète (paix sur lui) n'a jamais dit aux malades de venir à la mosquée pour prier mais leur disait d'aller chez le médecin pour se faire soigner ».
 
Le secrétaire général du Conseil européen des fatwas au sujet de l’Omra et du Hadj dans de telles circonstances, a déclaré : « Le Hadj dépend de la capacité de l’exécuter, une personne malade incapable d’effectuer le Hadj, doit attendre d’être guérie pour le faire. Si le souverain saoudien considère que l’Omra al-Mufrad risque de développer la maladie, il peut reporter ces pèlerinages à plus tard et je n'y vois aucun problème au niveau religieux.  Les relations (sociales, familiales, personnelles) sont sans problèmes à moins que l'on ne ressente les symptômes de la maladie. Dans ce cas, il faut s’en éloigner pour ne pas nuire aux autres ». 
 
Hossein Halawa a également soutenu les recommandations de santé comme ne pas se serrer la main, pour éviter la propagation de la maladie, et les instructions et les enseignements médicaux et préventifs comme le traitement et la mise en quarantaine.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: