11:03 - April 04, 2020
Code de l'info: 3472433
Téhéran(IQNA)-Saad al-Kaabi, analyste politique irakien, a déclaré que la dissolution d'al-Hashd al-Chaabi et des groupes de résistance, était l’objectif des États-Unis et la raison de leur soutien à Adnan al-Zourfi au poste de Premier ministre.
Selon le site d'information almaalomah, cet analyste irakien a souligné : « Les États-Unis ont retiré certaines de leurs forces des bases militaires à l'intérieur de l'Irak, afin que leurs mercenaires puissent déclencher une guerre civile en Irak. Les États-Unis savent que tous leurs plans et programmes ont échoué et qu’un nouveau crime contre Hashd al-Chaabi, ses commandants ou des personnalités nationales, ne les aidera pas à atteindra leurs objectifs. Washington cherche à créer une guerre civile en Irak. Les États-Unis ont retiré leurs forces de certaines bases afin d'éviter d’éventuelles réactions des groupes de résistance ».
 
Suite à une série d'objections des membres du parlement irakien à la candidature d'Adnan al-Zourfi au poste de Premier ministre, Adi Shoulan Abu al-Junun, représentant de la coalition Al-Fath au parlement irakien, a déclaré que la candidature d'al-Zourfi était inacceptable.
 
Le site d'information Al-Mayadeen a également indiqué que le groupe de résistance irakien "Asbat al Tha’erin" avait publié des images de l'ambassade américaine et annoncé que l'ambassade américaine à Bagdad, était à portée de ses missiles et serait transformée en cendres s’il le voulait.
 
Les groupes chiites irakiens n’étant pas parvenus à un accord sur le nom du premier ministre irakien, le président irakien, Barham Saleh, a donc nommé Adnan al-Zourfi pour former un cabinet lors d'une cérémonie le 18 mars. 
 
Il dispose de 30 jours selon la loi, pour présenter son projet de cabinet à un Parlement constitué en majorité par les groupes chiites opposés à son projet qui semble être voué à l’échec.
https://iqna.ir/fa/news/3888804
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: