9:16 - April 22, 2020
Code de l'info: 3472621
Téhéran(IQNA)-Un nouveau documentaire révèle que les États-Unis ont eu l’occasion de tuer Oussama Ben Laden dans les années 1990 après avoir localisé son emplacement avec l’aide d’informateurs afghans, mais n’ont pas pu le faire en raison d’un ordre signé par le président d’alors, Bill Clinton.
Cet ordre a permis à la CIA de se livrer à une « activité meurtrière » contre le chef d’Al-Qaïda, mais le but de la manoeuvre ne pouvait pas être de le tuer.
 
« On nous demandait de supprimer cette menace pour les États-Unis essentiellement avec une main attachée dans le dos », a déclaré l’ancien chef de la station de la CIA, Bob Grenier, dans « The Longest War » de Showtime, dans une vidéo publiée par The Daily Beast.
 
«Nos contacts tribaux sont venus nous voir et nous ont dit:« Regardez, il est maintenant à cet endroit. Quand il partira, il devra passer par ce carrefour particulier. « Et donc ce qu’ils ont proposé était d’enterrer une énorme cache d’explosifs sous ce carrefour afin que lorsque son convoi est passé, ils pourraient simplement le faire exploser. Et nous avons dit absolument non. Nous risquions la prison si nous ne leur disions pas cela. « 
 
Le directeur du documentaire, Greg Barker, a déclaré au Daily Beast qu’à ce moment-là, le président du Département d’État et d’autres responsables ne considéraient pas Ben Laden comme une menace, et les hauts responsables « ont ignoré et même ridiculisé » ceux qui disaient le contraire.
 
Dans le passé, Clinton a expliqué pourquoi il n’avait pas poursuivi Ben Laden à une autre occasion, arguant essentiellement qu’il ne voulait pas tuer des passants innocents. Le documentaire explore ce qui aurait pu se produire si l’administration avait pris des mesures à l’époque.
 
« La menace était réelle », a déclaré Marty Martin, qui était alors un agent de lutte contre le terrorisme de la CIA, dans le documentaire. «Et si le président Clinton avait pris des mesures et tué Oussama ben Laden, il n’y aurait pas eu de 11 septembre, et s’il n’y aurait pas eu de 11 septembre, il n’y aurait pas eu d’Afghanistan, et s’il n’y en avait pas ‘il n’y a pas eu d’Afghanistan il n’y aurait pas eu d’Irak. À quoi ressemblerait le monde? »
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: