8:34 - April 29, 2020
Code de l'info: 3472694
Téhéran(IQNA)-Un moment empli d’humilité à rayonner au sein de l’hôpital de Compiègne, lorsque l’imam de la ville à réciter des sourates du Coran et à invoquer avec le personnel hospitalier demandant l’aide d’Allah, Exalté soit-Il, face à cette pandémie dévastatrice.

A Compiègne et dans le monde entier, le Ramadan est le mois du rapprochement d’Allah, Exalté soit-Il, de l’abnégation et du repentir. C’est le mois du Coran, des aumônes, de la pureté et de la véracité, et il nous appartient de renforcer ces aspects positifs de Ramadan dans notre environnement.
 
Profitons de ces conditions exceptionnelles pour nous recentrer sur l’essentiel, notre relation à Allah ﷻ. Vivons ce mois comme jamais par le passé. A travers le jeûne, l’âme entre en état de gratitude et de soumission envers son Seigneur, elle ne peut que reconnaître que la vie lui a été offerte en présent, par Allah ﷻ dans toute Sa miséricorde, Sa compassion et Sa générosité.
 
Le prophète Mohammed ﷺ a dit : « Quand l’un de vous jeûne, il doit s’abstenir de proférer des obscénités et d’élever la voix.  Et si quelqu’un l’insulte ou cherche à entrer en conflit avec lui, qu’il dise : « Je jeûne ». 
 
Dans un hadith qudsi (i.e. des paroles d’Allah ﷻ que le Prophète ﷺ nous a transmises), Allah ﷻ explique ainsi les transformations qui ont lieu chez l’individu qui accomplit de bonnes actions : « La chose qui M’est la plus chère et par laquelle Mon serviteur se rapproche de Moi sont les actions que Je l’ai enjoint d’accomplir.  Et Mon serviteur se rapproche toujours un peu plus de Moi en accomplissant des actes surérogatoires, jusqu’à ce que Je l’aime.  Lorsque Je l’aime, Je deviens l’ouïe par laquelle il entend, la vue par laquelle il voit, la main avec laquelle il agit et les jambes avec lesquelles il marche.  Et s’il Me demande une chose, Je la lui donne; et s’il demande Ma protection, Je la lui accorde. »
Tags: Coran ، France ، hôpital ، coronavirus
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: