9:38 - July 18, 2020
Code de l'info: 3473497
Téhéran(IQNA)-Dans une réponse aux moteurs de recherche américains, Google et Apple, qui ne citent pas le nom de la Palestine sur leurs cartes, les internautes ont lancé l’hashtag #Palestinehere.
Selon le site sportnewsps, en réponse à la démarche de Google maps et d’Apple, les internautes ont lancé l’hashtag #Palestinehere, pour attirer l'attention de l’opinion internationale et condamner cette politique qui fait partie du plan américano-sioniste du « Deal du siècle ». 
 
Les demandes des utilisateurs pour la mention du nom de la Palestine sur les services cartographiques de Google et Apple, se sont multipliées sur Twitter. Pour les internautes, cette absence de reconnaissance met en lumière le parti pris des deux services qui soutiennent ainsi indirectement, la politique israélienne d'annexion. Les utilisateurs de Twitter ont soutenu les Palestiniens avec les hashtags #FreePalestine (Palestine libre) et #standwithpalestine (aux côtés de la Palestine), et ont critiqué la politique de Google et Apple. 
 
En 2016, pour la première fois, une vague de colère s’était soulevée contre Google qui n’avait pas inscrit le nom de la Palestine sur la carte du monde et Google avait expliqué que le nom de la Palestine n’avait jamais été mentionné sur la carte pour qu'il veuille le supprimer.Les internautes ont posté des images d'anciennes cartes portant le nom de la Palestine, et ont exhorté les dirigeants arabes et islamiques à réagir à ce déni historique des deux compagnies américaines.
 
« Si vous tapez " Palestine "dans Google Maps, vous ne verrez pas le nom de ce pays mais le mot "Israël " », a écrit India News. Selon le rapport, seul le moteur de recherche russe "Yandex" a gardé le nom de la Palestine sur ses cartes.
 
Dans une interview accordée à Al-Mayadin, le secrétaire d'État de l'Autorité palestinienne, Riyad al-Maliki, a déclaré que la Palestine poursuivrait en justice les sociétés américaines, Google et Apple. Certains utilisateurs des réseaux sociaux ont aussi annoncé qu'Israël avait achevé son annexion de la Palestine.
 
Selon l'Agence de presse turque anatolienne, Hazem Qasim, porte-parole du Mouvement palestinien de résistance islamique (Hamas), a qualifié l’absence du nom de la Palestine des cartes de Google et d’Apple de « déni de vérités historiques » et a ajouté : « Google et Apple sont en faveur du régime des occupants sionistes et de la négation des faits historiques. 
 
L’absence du nom de Palestine sur les plans internationaux, encourager les occupants à continuer à violer les lois et à négliger les décisions internationales. Ce comportement est contraire au droit international et aux droits de l'homme ».
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: