8:48 - July 28, 2020
Code de l'info: 3473627
Téhéran(IQNA)-Dans une attaque soupçonnée d'être ce que les colons qualifient de "prix à payer" (Price Tag vandalism), une mosquée a été vandalisée, lundi, en Cisjordanie occupée, selon des témoins palestiniens.
Les assaillants ont peint des slogans anti-arabes et des graffitis racistes sur les murs d'une mosquée de la ville d'al-Bireh, dans le centre de la Cisjordanie, ont déclaré les témoins.
 
"Le gouvernement israélien est responsable de ces actes criminels et racistes", a déclaré Hussam Abu El-Rub, un fonctionnaire du ministère des Awqaf et des affaires religieuses, dans un communiqué.
 
Il a accusé les autorités israéliennes de soutenir "ces groupes terroristes qui commettent de tels actes", appelant également la communauté internationale à intervenir pour "empêcher ces groupes d'attaquer les lieux de culte musulmans".
 
Le vandalisme qualifié de "prix à payer" (Price tag) est une stratégie utilisée par des colons juifs extrémistes pour s'attaquer aux Palestiniens et à leurs biens en représailles aux menaces supposées contre l'expansion des colonies israéliennes.
 
Selon les chiffres palestiniens, plus de 700 000 colons juifs vivent aujourd'hui dans 196 colonies qui ont été construites avec l'approbation du gouvernement israélien et plus de 200 avant-postes de colons - construits sans l'approbation du gouvernement - à travers la Cisjordanie occupée.
 
Le droit international considère la Cisjordanie et Jérusalem-Est comme des "territoires occupés" et considère comme illégales toutes les activités de construction de colonies juives sur ces terres.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: