7:55 - August 11, 2020
Code de l'info: 3473762
Téhéran(IQNA)-Un incendie criminel qui a tué trois adultes et deux enfants à Denver a été délibérément déclenché par quelqu’un qui a fui la région, ont indiqué les autorités.
L’incendie criminel dans la maison de deux étages a commencé vers 2h30 du matin. Mercredi. Les autorités ont déterminé très tôt qu’elle avait été intentionnellement déclenchée et ont ouvert une enquête pour homicide, a déclaré Joe Montoya, chef de la division des enquêtes au département de police de Denver.
 
Les enquêteurs examinent plusieurs caméras dans la zone à la recherche de preuves.
 
Les victimes étaient membres d’une famille sénégalaise. Djibril et Adja Diol et leur fille de 3 ans, Kadidia, sont décédés avec Hassan Diol et sa petite fille, Hawa Beye. Djibril Diol était ingénieur et frère d’Hassan Diol.
 
« Ils étaient très calmes. Ils ne sont jamais vraiment sortis de chez eux. La seule fois où ils sont sortis, ils étaient vraiment calmes. Ils n’ont jamais eu de problèmes. Ils étaient juste très honnêtes, de vrais voisins », a déclaré Jordan Sims à CNN.
 
Tous les cinq se trouvaient dans la partie inférieure de la maison tandis que trois personnes du deuxième étage se sont mises en sécurité, a rapporté KMGH. Les flammes ont endommagé deux maisons voisines.
 
Un policier a tenté de sauver des personnes de la maison, mais a été repoussé par la chaleur des flammes, a déclaré le Capt. Greg Pixley du service d’incendie de Denver.
 
Les enquêteurs ont déclaré qu’ils examinaient toutes les options.
 
« Nous devons y entrer avec une grande ouverture d’esprit et regarder sous tous les angles possibles. Et si à un moment donné nous déterminons que c’était motivé par la haine ou par des préjugés, alors nous partagerons certainement cela avec la communauté », a déclaré Montoya.
 
Interrogé sur ce qui a fait croire à la police que l’incendie était délibéré, Montoya a déclaré : « Je ne peux pas entrer dans les détails pour le moment. Nous nous appuyons sur l’expertise des enquêteurs sur les incendies criminels de Denver Fire, l’ATF et certaines des preuves recueillies sur les lieux. »
 
La famille au Sénégal en deuil
Rencontré chez lui, cet enseignant de profession fait savoir que sa fille et son époux étaient très complices dès leur bas âge. « Ils étaient toujours ensemble. Ils se sont aimés », confie-t-il.
 
Selon Amadou Alpha Diol, il a donné la main de sa fille à son neveu, mais avait demandé juste à ce qu’on lui permette de terminer ses études. Adja Salamata n’a rejoint son mari que récemment, exactement le 08 mars dernier, d’après le témoignage de son père qui renseigne qu’il a appris la nouvelle de leur mort alors qu’il était en plein cours.
 
Il demande que l’État veille à ce que la mère de Djibril Diol soit assistée psychologiquement, que les coupables soient punis à la hauteur de leur acte et que les corps soient rapatriés pour être enterrés auprès des leurs.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: