8:03 - September 05, 2020
Code de l'info: 3474004
Téhéran(IQNA)-Le militant d'extrême droite danois Rasmus Paludan, reconnu coupable de racisme, a annoncé qu'il avait demandé la citoyenneté suédoise pour pouvoir procéder librement à l'autodafé du Saint Coran sur le territoire suédois.

Un exemplaire du Coran avait été brûlé la semaine dernière à Malmö, dans le sud de la Suède, par des partisans du militant raciste danois Rasmus Paludan, chef du mouvement islamophobe " Ligne dure " (Stram Kurs).

Le rassemblement a été marqué par des incidents violents, qui ont fait plusieurs blessés parmi les forces de police, alors qu’au moins 10 personnes ont été arrêtées. La police a également interdit à Paludan d'entrer en Suède pendant deux ans.

"Aujourd'hui, je me suis rendu à l'ambassade de Suède à Copenhague pour demander des renseignements et la confirmation que j'ai droit à un passeport suédois [son père étant d'origine suédoise]", a déclaré Paludan sur sa page Facebook mercredi.

Le militant d'extrême droite a déclaré avoir déposé une demande auprès de la police pour obtenir les autorisations nécessaires lui permettant de procéder librement à l'autodafé du Coran, le 12 septembre courant, dans le quartier Rinkeby de la capitale Stockholm, une zone majoritairement peuplée de musulmans et d'immigrés.

Si sa demande de citoyenneté n'est pas approuvée d'ici là, ses amis iront à Stockholm et brûleront le Coran, a-t-il ajouté.

L'Organisation de la coopération islamique (OCI) a condamné, dimanche, l'autodafé d'un exemplaire du Saint Coran.

L'Observatoire de l'islamophobie de l'OCI, un organisme de monitoring des incidents à caractère islamophobe dans le monde, a salué les mesures prises par les autorités suédoises contre les personnes qui ont procédé à l'autodafé du livre saint musulman.

L'observatoire a appelé, dans un communiqué, la communauté musulmane de Suède "à faire preuve de retenue et à éviter la violence".

trt

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: