10:22 - November 11, 2020
Code de l'info: 3474741
Téhéran(IQNA)-À Dakar, en l’absence du Président Macky Sall, invité mais pas aperçu, des milliers de manifestants ont répondu à l’appel d’organisations musulmanes pour condamner les caricatures contre le prophète Mahomet. L’occasion a surtout servi à dénoncer une «théorisation» du blasphème dont Emmanuel Macron est accusé d’être le porte-étendard.

Dans la gigantesque marée humaine qui a peuplé ce samedi 7 novembre la place de la Nation à Dakar et déversé son trop-plein de monde sur le longiligne boulevard Charles de Gaulle, les organisateurs de la protestation contre «l’islamophobie en Europe» et «les caricatures blasphématoires» contre le Prophète en France ont espéré jusqu’au bout avoir avec eux le Président Macky Sall. Mais ce dernier n’aura pas donné signe de présence au cours des trois heures de rassemblement. Et n’a donc pas assisté à la démonstration de force de toutes ces personnes venues dire «touche pas à mon Prophète».

Des milliers de musulmans sénégalais ont manifesté ce samedi 7 novembre, à Dakar, pour protester contre les caricatures du Prophète Mouhamed ( PSL ).


Ils ont répondu à l’appel du rassemblement des Sénégalais contre l’islamophobie. #Baay_Jëwriñ pic.twitter.com/QLP39J5Dg2

— Baay Jëwriñ

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: