10:28 - March 27, 2021
Code de l'info: 3476159
Téhéran(IQNA)-Une école de Batley, dans le West Yorkshire au Royaume-Uni, s’est excusée auprès des parents après qu’un enseignant ait montré des images blasphématoires du prophète Mohammad ﷺ aux élèves.

Le Batley Grammar School, qui a un nombre important de musulmans, a reconnu que la «ressource» utilisée dans une leçon d’études religieuses lundi était «complètement inappropriée et avait la capacité de causer une grande offense aux membres de notre communauté scolaire. »

L’école, qui accueille des élèves âgés de 5 à 16 ans, dit qu’elle a lancé une enquête, retiré la ressource des cours et est en train de revoir le programme d’études religieuses.

Une manifestation pacifique mais en colère de certains parents qui veulent que l’enseignant soit renvoyé a eu lieu ce matin à l’extérieur de l’école.

L’imam Mohammed Amin Pandor, qui est en liaison avec le Batley Grammar School au sujet des images blasphématoires du Prophète ﷺ montrées aux élèves musulmans, a déclaré que l’école avait suspendu l’enseignant en attendant une enquête. Cependant, cela n’a pas encore été confirmé par l’école elle-même.

Des sources locales se sont entretenues avec des parents de l’école qui ont confirmé qu’un enseignant montrait des caricatures désobligeantes du Prophète ﷺ et a dit aux élèves qu’il était de son droit de leur montrer. Selon les parents, l’enseignant a par la suite refusé de s’excuser ou d’accepter tout acte répréhensible en cas de contestation.

La leçon portait sur le blasphème et on a dit aux élèves qu’on leur montrerait une image du Prophète ﷺ que beaucoup de la classe trouveraient offensante. On pense que l’image est l’image de Charlie Hebdo du Prophète ﷺ avec une bombe et le Kalimah écrit dessus.

Le professeur a ensuite donné un aperçu de ce qui s’est passé lorsque l’image a été publiée et a demandé qui était à blâmer – le dessinateur pour avoir dessiné, publié et offensé, ou la personne qui a tué le professeur de français pour l’avoir montrée?

Après la leçon, plusieurs organisations musulmanes de la région ont écrit à l’école pour demander une réunion urgente. Les organisations disent qu’elles souhaitent trouver une solution acceptable pour toutes les parties prenantes – l’école, les enfants, leurs parents, les universitaires et la communauté au sens large.

La lettre a été signée par les organisations locales IMWS, The Peace Institute, Rabetah Al-Ulama Al-Islamiyyah, Masjid Quba, Ilaahi Masjid, Masjid Noorul Islam, Masjid E Noor, Masjid Mahmoodiya, Jamia Masjid, Jumma Masjid, Madina Masjid, Dawatul Islam, Al-Hira Educational Trusts et autres masjids, chercheurs chevronnés et dirigeants communautaires de Kirklees.

Pendant ce temps, l’école a publié la déclaration suivante en réponse :

Royaume-Uniune école s'excuse après qu’un enseignant ait montré des caricatures de Charlie Hebdo visant le Prophète ﷺ

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: