9:42 - April 26, 2021
Code de l'info: 3476477
Téhéran(IQNA)-Au bout de trois jours d’affrontements avec les forces d’occupation israélienne, les Jérusalémites ont finalement eu gain de cause. Dans la ville sainte d’al-Qods, l’occupation israélienne a enlevé les barrages de fer qu’elle avait installés depuis le début du mois de Ramadan à Bab al-Amoud, une ruelle de la vieille ville qui mène directement vers la mosquée d’al-Aqsa.

Cette décision qui est entrée en vigueur dans la soirée de ce dimanche 25 avril a été fêtée par les jérusalémites : « c’est elle, c’est elle. Al-Qods est arabe », ont-ils scandés. Les images parvenues de l’enceinte de l’esplanade des mosquées montrent les jeunes palestiniens en train de lever ces barrages.

Les jérusalémites s’insurgent depuis le début du mois de Ramadan contre ces mesures israéliennes destinées à les empêcher de se rendre à l’esplanade des mosquées pour y effectuer la prière à différents moments de la journée de ce mois béni. Les barrages en faisaient partie. En même temps, ils sont victimes de toutes sortes d’exactions lesquelles s’étaient intensifiées ces derniers mois pour les expulser de leurs quartiers situés dans la partie est de la ville sainte en préparation à sa totale judaïsation.

Les choses ont pris une tournure plus violente lorsque dans la nuit de jeudi à vendredi, des colons extrémistes avaient manifesté devant Bab al-Amoud, en scandant « A mort les Arabes ». Les Palestiniens ont alors défilé dans une manifestation de protestation à Jérusalem-Est où la police israélienne a tiré sur eux des balles en caoutchouc, et les a aspergés d’eaux usées et de gaz lacrymogène .

Mêmes scènes à l’aube du vendredi 23 avril, lorsque des colons ont attaqué le quartier cheikh Jarrah à coup de pierres: les jeunes palestiniens sont sortis pour les repousser et défendre leur quartier et des accrochages se sont produits avec le policiers et les militaires israéliens qui sont directement intervenus pour soutenir les colons. Il y a eu plus de 120 blessés dans la journée.

Dans la nuit de samedi à dimanche, plus de 20 palestiniens ont été blessés dans les heurts qui s’étaient propagés dans plusieurs quartiers d’al-Qods occupée : Salwane, al-Issawiyat, Bab al-Amoud, Wadi al-Joz et cheikh Jarrah.

En Cisjordanie occupée aussi, les habitants de plusieurs régions se sont insurgés pour soutenir leurs compatriotes jérusalémites : à al-Bireh, Bethleem, Jénine, Qalqiliat, Azoune et Ramallah et le checkpoint de Qalandia, des jeunes palestiniens ont attaqué les forces d’occupation à coups de pierre.

Hamas : former un commandement unifié à al-Qods

Le dimanche, le mouvement Hamas a appelé les jérusalémites « à former un commandement unifié, à se mobiliser dans la vieille ville d’al-Qods et sur ses portes et à veiller à faire la prière dans la mosquée d’al-Aqsa ».

Il a aussi appelé les factions de la résistance palestinienne dans la bande de Gaza à préparer leurs roquettes pour venir en aide aux palestiniens de la ville sainte al-Qods. « Nos gens dans les villes de la Cisjordanie et de l’intérieur palestinien doivent se rendre vers la mosquée sainte d’al-Aqsa », a-t-il appelé, mettant en garde contre « les troupeaux de colons qui s’infiltrent dans les villages et les camps lointains ».
« Il faut former des comités de surveillance de nuit dans toutes les régions palestiniennes », a insisté le texte du Hamas.

La résistance « doit préparer ses missiles pour viser les bases de l’ennemi et ses installations », a aussi lancé le mouvement dans son communiqué. « Nous demandons à notre brave résistance de garder le doigt sur la gâchette », a-t-il souligné.

Dans la nuit du vendredi à samedi, 36 roquettes ont été tirées depuis Gaza dans les colonies qui forment la couverture de la bande de Gaza.


Le samedi soir, 3 roquettes ont été lancées depuis la bande de Gaza.

Les tirs de Gaza liés aux évènements de Jérusalem

Les tirs de la bande de Gaza ont contraint le chef d’état-major israélien Aviv Kochavi à reporter sa visite à Washington pour participer à plusieurs réunions dont celle du cabinet restreint qui a conclu que les évènements de Gaza sont étroitement liés à ceux de Jérusalem.

Dans un communiqué, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a lancé un appel pour l’accalmie : « nous sommes prêts à tous les scenarios à Gaza. Nous appelons au calme à Jérusalem. Nous voulons avant tout sauvegarder la loi et l’ordre à Jérusalem. Nous allons préserver le droit de culte comme chaque année, à tous les habitants et les visiteurs », a-t-il cité.

Selon des observateurs israéliens, les facteurs qui sont derrière cette escalade de la part du Hamas dans la bande de Gaza et des palestiniens de la Cisjordanie sont les élections palestiniennes , le mois de ramadan, en plus des agressions des juifs extrémistes de l’organisation Lahava et le comportement de la police israélienne.

Les jérusalémites obligent l’occupation israélienne à enlever les barrages de fer

Les jérusalémites obligent l’occupation israélienne à enlever les barrages de fer

Les jérusalémites obligent l’occupation israélienne à enlever les barrages de fer

Les jérusalémites obligent l’occupation israélienne à enlever les barrages de fer

 

Les jérusalémites obligent l’occupation israélienne à enlever les barrages de fer

Les jérusalémites obligent l’occupation israélienne à enlever les barrages de fer

 

Les jérusalémites obligent l’occupation israélienne à enlever les barrages de fer

Les jérusalémites obligent l’occupation israélienne à enlever les barrages de fer

Al Manar

 

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: