7:29 - August 08, 2021
Code de l'info: 3477596
Téhéran(IQNA)-A peine 24 heures après la riposte éclair du Hezbollah aux premières frappes aériennes contre le Sud Liban depuis 2006, riposte qui a laissé l'entité sioniste totalement pantoise, le secrétaire général du Hezbollah a pris la parole

Une vingtaine de roquettes qui ont été tirées vendredi en plein jour contre la haute Galilée et le Golan occupé portaient le message suivant : la règle d'engagement imposée par la Résistance dans le ciel du Liban comme quoi le moindre agissement israélien contre le Liban recevrait une riposte décisive est irréversible. La frappe du vendredi qui a pris de court l'appareil de renseignement sioniste comme en son temps l’Épée de Qods a été au demeurant revendiquée par le Hezbollah, signe qu’après le front sud et le front du golfe Persique, deux autres fronts anti-Israël viennent de s'ouvrir celui du Sud Liban et celui du sud de la Syrie.

Seyed Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah libanais, a examiné les dimensions de la guerre des 33 jours ce samedi soir, à l'occasion de son 15e anniversaire. Au début de son discours, Nasrallah a présenté ses condoléances à l’occasion de la mort en martyr d’un combattant du Hezbollah, Ali Shibli.

« L'axe de la Résistance a perdu Abu Jihad Ahmad Jibril, le secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine. La guerre des 33 jours a apporté de nombreux acquis et le devoir le plus important de tout un chacun est de préserver les acquis de cette guerre », a souligné Nasrallah.

Le secrétaire général du Hezbollah a souligné que cette guerre a conduit à davantage de guerres contre le régime sioniste, dont le dernier exemple est « l’Épée de Qods », ajoutant que l'une des réalisations les plus importantes de cette guerre a été la sécurité pour le Liban.

Selon ce dernier, aucune frappe aérienne sur le Liban n'a atteint sa cible au cours des 15 dernières années. « L’acquis le plus important de la guerre des 33 jours est l'établissement d'une équation dissuasive dont l’objectif est de soutenir le Liban », a-t-il indiqué.

Avant la guerre des 33 jours, le ciel libanais était un intarissable terrain de jeu pour Israël. Rien ne l'empêchait à mener ses frappes la seule chose qui y a mis un terme et qui perdure jusqu'à nos jours c'est la crainte d'Israël de se voir engagé dans une guerre totale face à la Résistance au Liban.

Aujourd'hui Israël est plus que jamais craintif pour sa survie . C'est un ennemi sous protection des grandes puissances et de leurs alliés régionaux et pourtant cet ennemi a peur de la guerre contre le Hezbollah et surtout de ses impacts sur le front intérieur. Cette crainte est celle que suscite l'arme du Hezbollah et qui n'a pas quitté Israël depuis 2006. Or certaines parties libanaises sciemment ou inconsciemment appuient Israël dans le sens d'un désarmement du Hezbollah.

"Jeudi des missiles inconnus ont été tirés (contre Israël). Le Hezbollah n'a pas réagi pour laisser le temps à l'armée. Mais en pleine nuit Israël a frappé le sud du Liban une première en 15 ans. L'ennemi a publié un communiqué comme quoi il avait frappé une zone non habitée. Il croyait que l'affaire allait être classée sans suite . Mais aucune agression ne peut rester sans réponse. Le temps jouait contre nous car il était important de répondre à l''incident de jeudi à temps. Puisque l'ennemi a frappé des terrains vagues, notre réplique a été à l'identique. Le Hezbollah a choisi un terrain vague dans les fermes de Chebaa .Nous avons catégorisé les réponses pour en intensifier le degré si nécessaire. Mais au contraire d'Israël, nous avons attaqué en plein jour pour ne pas provoquer de panique, puis nous l'avons revendiqué. Notre attaque et notre communiqué ont été complémentaires. La riposte a été donnée en plein jour et son message était clair: Israël a frappé un terrain vague, il a été frappé de même .Certains évoquant une nouvelle règle d'engagement et bien non c'est toujours la même. Il s'agissait de la consolider", a souligné le secrétaire général du Hezbollah libanais.

presstv

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: