10:49 - August 28, 2021
Code de l'info: 3477810
Téhéran(IQNA)-L'Institut israélien de recherche sur la sécurité nationale a publié un rapport dans lequel il déclare : "Les manifestations contre l'Autorité palestinienne (AP) et son président Mahmoud Abbas sont sans précédent, en termes d'intensité et de revendications, par rapport aux vagues de protestations précédentes".

Le rapport considérait que la mauvaise performance des services de sécurité de l'AP, ainsi que l'escalade des affrontements entre les manifestants palestiniens et les forces armées d'occupation israéliennes, et le meurtre des palestiniens au cours de ceux-ci, "ne conduiront pas à la chute d'Abou Mazen", mais que Israël devrait préparer et créer les conditions qui aident à empêcher le développement d'un tel scénario.

Selon le rapport, trois mois après la dernière agression sur la bande de Gaza, en mai dernier, "il semble que le statut d'Abou Mazen et de l'AP continue de se détériorer. La colère populaire augmente, ainsi que les expressions de méfiance à son égard et envers les autorités de sécurité, en plus des accusation de corruption".

" Il ne s'agit plus de critique visant à faire changer la politique ou à annuler telle ou telle décision, mais plutôt l'ennui et l'indifférence à la pérennité de l'AP sous sa forme actuelle, et la nécessité de sa désagrégation et de sa reconstruction sur d'autres fondements", a-t-il poursuivi.

Le rapport a souligné que "l'annulation des élections législatives a révélé au public palestinien la futilité de la politique menée par Abu Mazen; depuis son élection à la présidence en 2005".

Selon le rapport, Abu Mazen a rendu la lutte armée contre Israël presque illégitime, a qualifié la coordination de sécurité de nécessaire pour le contrôle de l'AP. Il a pratiquement supprimé les manifestations de masse en prévision de la perte de contrôle et de l'augmentation des cibles dans les affrontements avec l'armée et les colons israéliens.

Le rapport considère que la confrontation croissante entre les Palestiniens et l'armée d'occupation et les colons impliquent un certain degré de contestation et de protestation contre l'AP. Cette confrontation est presque quotidienne et est associée au nombre relativement élevé de Palestiniens blessés et tués, par rapport aux données des années précédentes, pendant la présidence d'Abu Mazen.

Selon les rapports de l'occupation, plus de 40 personnes ont été tuées. Des Palestiniens dans ces affrontements, et leur mort alimente la colère qui se propage à travers la Cisjordanie.

Le rapport a conclu que le Hamas représente, aujourd'hui, réellement la question palestinienne plus que l'AP, et les Palestiniens soutiennent le Hamas et ses actions de lutte, plus que jamais.

palinfo

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: