7:02 - October 17, 2021
Code de l'info: 3478376
Téhéran(IQNA)-L’Union africaine a reporté la prise de position définitive sur le dossier de l’octroi à « Israël » du statut de membre observateur auprès de l’Union africaine jusqu’à ce que le dossier soit présenté au sommet prévu pour l’Union en février prochain.

Selon la télévision libanaise d’information al-Mayadeen, cette décision a été annoncée par le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra le vendredi 15 octobre, après la fin des travaux du Conseil exécutif de l’Union africaine qui s’est tenu les 14 et 15 octobre.

Lamamra qui a taxé « d’irresponsable » la décision de la Commission de l’Union d’accepter « Israël » comme membre observateur, il a assuré à que les ministres africains des Affaires étrangères ont accepté de présenter la question au sommet des chefs d’Etat de l’UE le mois de février prochain.

Il a regretté que la proposition du Nigeria qui avait été élaborée avec son pays dans l’objectif de rétablir la situation précédente, « n’ait pas été acceptée par une minorité militante représentée par le Maroc et certains de ses proches alliés, dont la République démocratique du Congo ».

« Nous espérons que le sommet sera un début correct pour une Afrique digne de son histoire, et qu’il ne soutiendra pas une division qui pourrait être irréversible à l’avenir », a-t-il souligné.

Le Soudan a également exprimé son rejet de la décision du Président de la Commission africaine, Moussa Faki, d’accorder le statut d’observateur à « Israël » sans consulter les États membres, notant dans un communiqué que « cette affaire a créé un différend entre la Commission et les membres. »

Le 22 juillet, le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé que son ambassadeur en Éthiopie, Admasu Alali, avait présenté ses lettres de créance en tant que membre observateur auprès de l’Union africaine.

Sept pays arabes, à savoir l’Égypte, l’Algérie, les Comores, la Tunisie, Djibouti, la Mauritanie et la Libye, ont informé l’Union africaine, en août dernier, de leur objection à sa décision d’accorder à Israël le statut d’observateur au sein de l’organisation.

Al Manar

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: