6:09 - December 03, 2021
Code de l'info: 3478935
Téhéran(IQNA)-« Nos soldats ne se sont pas battus uniquement pour défendre les frontières géographiques du pays. Ils luttaient également pour défendre les frontières de la croyance, de la morale, de la religion, de la culture et de la spiritualité », a déclaré le guide suprême de la révolution islamique.

Les responsables chargés d'organiser la cérémonie de commémoration des martyrs de la province d'Ilam ont rencontré le Guide suprême de la Révolution islamique, le dimanche 21 novembre 2021, à Husseiniyah Imam Khomeiny. Les déclarations de l'imam Khamenei lors de cette réunion ont été diffusées le jeudi 2 décembre sur le site de la cérémonie de commémoration des martyrs d'Ilam.

     
Faisant référence au rôle de la province d'Ilam, située à l'ouest de l'Iran, pendant la Défense sacrée, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « L'ennemi a attaqué Ilam avant qu'il n'attaque officiellement Téhéran et d'autres parties du pays. Et le premier martyr - Shanbeï - a en fait été martyrisé à Ilam bien avant le déclenchement de la guerre. »

L'Imam Khamenei a également évoqué les crimes commis par le régime de Saddam, tels que le largage de bombes lors d'un match de football dans la ville d'Ilam et a déclaré : « Le 12 février 1987, deux équipes d'Ilam ont organisé un match de football en commémoration de la 7ème année de la victoire de la Révolution. Les gens se sont rassemblés là aussi comme spectateurs, mais un avion irakien les a frappés de près. En d'autres termes, il savait ce qui s'y passait. Il n'est pas vrai qu'il a largué des bombes par accident. Il les a larguées exprès, et en conséquence, 10 de ces joueurs de football ont été martyrisés. L'arbitre, un certain nombre de spectateurs, y compris des enfants, ont également été martyrisés. »

L'imam Khamenei a souligné que Saddam n'avait pas commis ces crimes de son propre chef et qu'il était soutenu par les superpuissances du monde : « Ceux mêmes qui soutenaient ce jour-là ce loup assoiffé de sang, prétendent aujourd'hui être des défenseurs des droits de l’homme! Cela montre à quel point ils sont impudiques et effrontés. »

Son Eminence a également souligné le rôle des artistes dans la représentation des crimes commis, tels que l'attaque faite contre les athlètes sur un terrain de football, et a déclaré : « Ces événements devraient être présentés au monde en utilisant l'art comme médium. Ils devraient faire des films sur ces événements. Dans le cas du massacre au match de football, ils devraient écrire des romans, faire des films et rédiger des mémoires. Ces mesures doivent être prises. »

L'imam Khamenei a souligné l'importance du rôle des scientifiques nucléaires de cette province qui ont été tombés en martyre, comme le martyr Rezaei-Nejad qui avait grandi dans la province d'Ilam dans des circonstances difficiles, notamment pendant la guerre Iran-Irak. Le Guide suprême a déclaré : « Le martyr Rezaei-Nejad était un scientifique nucléaire qui a été martyrisé. Son importance scientifique était si immense que l'ennemi a estimé que son existence aiderait la République islamique à progresser, et ils l'ont donc assassiné. Ils l'ont martyrisé devant sa femme et sa petite fille. »

Expliquant le concept de martyre, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Le martyre ne signifie pas simplement être une victime de la guerre. Eh bien, il y a beaucoup de gens qui participent à des guerres et qui sont tués dans les guerres de leur pays. Beaucoup d'entre eux sont tués en défendant les frontières géographiques de leur pays. Cependant, nos martyrs ne sont pas comme ça. Nos soldats ne se sont pas battus uniquement pour défendre les frontières géographiques du pays. Ils luttaient également pour défendre les frontières de la croyance, de la morale, de la religion, de la culture et de la spiritualité. »

Se référant au mode de vie islamique des soldats et martyrs iraniens - en particulier, leur pureté et leur respect des limites divines - Son Éminence a ajouté : « Lorsque nos soldats emmenaient certains soldats ennemis en captivité, ils les soigneraient s'ils étaient blessés et leur donnerait de l'eau s'ils avaient soif. Ils les traiteraient comme s'ils étaient l'un des leurs. »

À la fin de ses déclarations, l'Imam Khamenei a décrit le message des martyrs comme étant « un mouvement avec constance et force dans la voie de Dieu ». Il a déclaré que chacun devrait se sentir responsable et redevable envers la sécurité créée par les martyrs. Le Guide suprême a déclaré: « Aucune nation n'ira nulle part sans diligence, lutte dans la voie de Dieu et endurance des difficultés. »
khamenei.ir
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: