9:00 - January 16, 2022
Code de l'info: 3479427
Téhéran(IQNA)-Abdul Alim Fasada, grand récitant égyptien, considéré comme le meilleur ambassadeur du Coran vers de nombreux pays, avait rejeté vers la fin de sa vie, la recommandation des médecins de ne plus réciter.

Selon le site d’information shorouknews, vendredi a marqué le premier anniversaire de la mort du célèbre récitant égyptien Sheikh Abdul Alim Fasada, né en 1947 dans la ville de Bila à Kafr el-Cheikh, et qui était devenu un mémoriseur de tout le Coran à l'âge de 10 ans. Fasada est décédé le 14 janvier 2021, à l'âge de 73 ans.

Fasada a également appris la récitation du Coran et est rapidement devenu un récitant de premier plan, et plus tard il a enseigné le Coran et les sciences coraniques à l'Université islamique d'Al-Azhar pendant des années.

Il a été envoyé par le ministère égyptien des Awqaf dans divers pays arabes et musulmans pour la récitation du Coran, en particulier pendant le mois sacré du Ramadan.

Abdul Salam al-Hiwari, un prédicateur et l'un proche de Fasada, dit qu'il était une personne très pieuse et modeste, ajoutant que Fasada était également un habile mémorisateur du Coran et qu'il avait récité une fois une partie complète du Coran de mémoire.

Au cours des dernières années de sa vie, Fasada a été conseillé par son médecin de ne pas réciter le Coran, a noté al-Hiwari, ajoutant qu’il avait refusé de le faire, soulignant qu'il mourrait sans réciter le Coran.

Il souhaitait mourir en récitant le Livre Saint, a poursuivi al-Haiwari.

4028663

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: